Genève possède sa première cartographie nocturne

GéographieLes photos aériennes du canton vu de nuit permettent de mieux gérer l’éclairage public et la pollution lumineuse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De nouvelles photos aériennes nocturnes nous offrent un regard inédit sur Genève. Rien à voir avec une carte postale «Geneva by night». L’utilisation de ces clichés a des implications concrètes pour les politiques énergétiques, d’aménagement du territoire et de protection de la nature.

L’Etat a dévoilé samedi cette première cartographie nocturne du territoire genevois. Elle couvre une surface au sol de 700 km2, soit tout le canton de Genève (environ 280 km2) et une partie de la France voisine. Plus de mille photos ont été prises, en partenariat avec l’Institut national français de l’information géographique (IGN). Cela permet de visualiser le réseau d’éclairage public et de l’intégrer dans les plans d’aménagement urbain.

Les images mettent en évidence les endroits où il y a trop d’éclairage, ou au contraire pas assez, et d’y remédier pour économiser l’énergie. Des discontinuités dans l’éclairage de certains axes routiers ou des différences entre divers arrêts de transports publics ont par exemple pu être observées. «On constate aussi que certains revêtements de chaussée ou certains aménagements réfléchissent fortement la lumière, comme les marquises des arrêts de tram à la place Bel-Air, relève le directeur du Service de la mensuration officielle et géomètre cantonal, Laurent Niggeler. Cela n’était peut-être pas prévu.»

Cette cartographie servira aussi à limiter l’impact de la pollution lumineuse sur la faune. Les animaux nocturnes tels que chauves-souris, rapaces, mammifères, batraciens, papillons et autres lucioles peuvent en effet souffrir d’un éclairage inadéquat et ont besoin de corridors d’obscurité, à l’instar des corridors biologiques permettant de circuler entre les zones naturelles.

La réalisation de ces photos, prises depuis un avion volant à 4000 mètres d’altitude, est une prouesse technique. Car la prise de vues de nuit exige en principe, pour éviter les clichés flous, un appareil de photo totalement fixe, ce qui n’est évidemment pas possible avec un avion se déplaçant à la vitesse de 80 mètres par seconde. Il a donc fallu utiliser un logiciel spécial qui compense le filé en décomposant les pixels ligne par ligne, puis recompose l’image par la suite. «L’autre difficulté était de trouver le moment idéal, explique Laurent Niggeler. Il fallait faire cela quand les arbres n’ont pas de feuilles, pour ne pas cacher le sol, mais aussi quand il n’y a ni nuages ni neige et que le sol n’est pas mouillé, pour ne pas fausser la réflexion de la lumière. Les photos ont été prises en avril 2013.» (TDG)

Créé: 01.04.2015, 19h20

Articles en relation

Genève, premier client des archives électroniques fédérales

Patrimoine Les données d'intérêt historique ou patrimonial du système d'information du territoire sont conservées quelque-part à Berne. Plus...

Carte des Municipales 2015

Canton de Genève Le 19 avril, les 45 communes genevoises renouvellent leurs organes délibératif et exécutif. Toutes les listes, commune par commune. Plus...

Géolocalisés en permanence via nos smartphones

DONNEES PRIVEES Le pistage permanent des utilisateurs de smartphone n'est souvent pas justifié par le fonctionnement des applications, selon une étude. Plus...

En 360°, la cathédrale Saint-Pierre est bien plus belle qu'en réalité

Navigation virtuelle Une société genevoise a conçu une visite à 360 degrés du monument. D'un grand réalisme. Plus...

Genève se visite en 40 images depuis un drone et à 360 degrés

High-Tech La jeune entreprise genevoise est le fournisseur de Google pour toutes les images prises à 360 degrés à l'intérieur du canton. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...