Passer au contenu principal

A Genève ils vont manifester pour l'égalité avec les bêtes

Les antispécistes souhaitent «un vrai débat de fond sur notre rapport aux animaux»

François Jacquet milite pour l’émancipation des animaux au nom du principe éthique d’égalité.
François Jacquet milite pour l’émancipation des animaux au nom du principe éthique d’égalité.
Olivier Vogelsang

Pas de bestialité dans l’air, ni de vindicte extrémiste, les antispécistes sont venus parler sagement de leur cause. Leur cri de guerre reste inéluctablement le même, «Pour l’égalité animale», nom de leur association suisse (PEA) créée il y a plus d’un an. Ces inébranlables défenseurs des droits des animaux ont décidé de manifester pacifiquement pour promouvoir leurs idées. Le 22 août, une marche mondiale pour la fin du spécisme se tiendra dans les rues de la Cité de Calvin, mais aussi à Toronto, à Montréal ou encore à Los Angeles.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.