Passer au contenu principal

Genève va interdire la vente de tabac et de cigarette électronique aux mineurs

Si le Grand Conseil l’accepte, le tabac, la cigarette électronique et le CBD seront traités comme l’alcool, pour protéger la jeunesse.

Si la cigarette électronique peut constituer un substitut à la cigarette pour des fumeurs, elle séduit également de nombreux jeunes qui risquent, par ce biais, une addiction à la nicotine.
Si la cigarette électronique peut constituer un substitut à la cigarette pour des fumeurs, elle séduit également de nombreux jeunes qui risquent, par ce biais, une addiction à la nicotine.
Enrico Gastaldello

Genève est l’un des trois derniers cantons suisses ne prohibant pas la vente de tabac aux mineurs. Cette lacune sera toutefois bientôt comblée. La commission de l’économie du Grand Conseil a en effet adopté à l’unanimité un projet de loi de Mauro Poggia qui place la cigarette et les produits assimilés dans la même catégorie que l’alcool. Ce qui implique l’interdiction de vente aux moins de 18 ans, mais aussi la fin du vapotage dans les établissements publics, des restrictions sur la publicité et la nécessité d’une autorisation de l’État pour en faire commerce. Le dossier est à l’ordre du jour de la session du Grand Conseil du 16 et 17 janvier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.