«Genève en été», le guide des sorties pour fédérer habitants et touristes

SmartphoneTestée en 2018, l’application de la Ville se développe, soutenue par Genève Tourisme.

L’application «Genève en été» (ci-contre, son menu très coloré) réunit plus de 70 partenaires, dont les Bains des Pâquis avec leurs Aubes musicales, concerts à suivre dès le 22 juillet (photo ci-dessus prise le 7 août 2018).

L’application «Genève en été» (ci-contre, son menu très coloré) réunit plus de 70 partenaires, dont les Bains des Pâquis avec leurs Aubes musicales, concerts à suivre dès le 22 juillet (photo ci-dessus prise le 7 août 2018). Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plutôt théâtre, clubbing, danse ou concert? Cliquez sur l’icône de votre choix, rayures, petits pois ou gros carrés: l’application «Genève en été» vous ouvre les portes du paradis. Voici l’agenda culturel de la Ville de Genève, également «city guide», conçu pour ne rien manquer de la saison estivale. Qui est riche de centaines de propositions, rappellent ses promoteurs.

Testée une première fois en 2018, avec 10 000 téléchargements selon les chiffres officiels, l’application se présente aujourd’hui dans sa version définitive. Ergonomie améliorée, visuel captivant et rédactionnel bilingue français-anglais entendent imposer «Genève en été» non seulement auprès des habitants, mais aussi des touristes. Qu’ils soient de provenance internationale ou originaires de toute la Suisse.

Bons plans et Cie

En 2018, le projet pilote avait coûté environ 20 000 francs, pris sur le budget de la Mairie lorsque celle-ci était occupée par le magistrat Sami Kanaan. Pour aboutir à la version finale présentée cet été, le même fonds a été sollicité, ainsi que la Loterie Romande et Genève Tourisme. Au total, 100 000 francs ont été consacrés au projet. Ce montant, précise Jakob Graf, directeur de l’association PFL! en charge du projet, comprend la création d’un outil désormais complet et réutilisable. Également la signalétique, les visuels, de même que la coordination des partenaires impliqués, ainsi que la campagne de promotion. L’application a abouti. Reste à trouver un financement pour pérenniser le projet dans les années à venir.

«Notre ambition est de réunir l’été genevois autour d’une nouvelle identité», indique le magistrat en charge de la culture et du sport Sami Kanaan. Pour ce faire, l’application sera complétée par une signalétique particulière installée en ville et relayée sur le web par les réseaux sociaux. «De sorte que le public partage ses bons plans et ses recommandations», précise Jakob Graf.

Gros plan sur l’associatif

Le patron de PFL! connaît bien la belle saison, pour programmer depuis plusieurs années déjà Musiques en Été au parc La Grange. Une affiche musicale que l’on retrouve du reste sur l’application, aux côtés notamment de l’Orangerie, d’Écoutes au Vert, de Ciné Transat, ainsi que les terrasses installées par la Ville autour de la rade.

À l’évidence, la culture associative campe au centre de «Genève en été». Ce qui convient à Genève Tourisme. Les Fêtes de Genève désormais en berne, l’office municipal soutient la nouvelle application: «Une tendance lourde du tourisme actuel réside dans la recherche d’une offre authentique», explique le directeur général de Genève Tourisme, Adrien Genier. Il détaille: «Le visiteur veut aller là où vont les Genevois, notamment dans les milieux associatifs, parce que ces milieux émanent d’une énergie citoyenne.» De quoi satisfaire les envies du tourisme «expérientiel», selon Adrien Genier, précisant que la saison estivale, contrairement à ce qu’on pourrait penser, connaît le taux d’occupation le plus faible dans les hôtels de la ville.

«Nous avons de l’amour pour l’été genevois»

Au rayon de la promotion touristique, l’authentique a bonne presse. Et dans la culture, qu’en pense Jakob Graf? «L’authentique est une émotion que chacun sait reconnaître quand il la ressent.» Mais encore? «L’authentique implique une notion de communion, que ce soit du public avec un artiste sur scène, ou du visiteur étranger avec la ville qu’il visite.» Et le concepteur de «Genève en été» de s’enthousiasmer: «Notre message est celui-ci: nous avons de l’amour pour l’été genevois, pour les événements de cette saison. Nous croyons qu’il est singulier, que Genève a son ADN propre, riche de tant de contributeurs. Qu’on se rende à la plage, ou en soirée, qu’on suive un événement gratuit ou payant. Genève en été est fait pour cela, pour partager cette richesse, avec les publics d’ici aussi bien que les gens de passage.»

Cette application serait donc bien plus qu’un agenda? «Il en va de la manière dont Genève subventionne la culture, ose Jakob Graf. S’agit-il d’une politique de saupoudrage? À mon avis, la Ville soutient une pluralité d’acteurs. Et c’est cela que «Genève en été» entend mettre en avant.»

«Genève en été» application gratuite pour Apple iOS et Android. Informations et téléchargement: geneveenete.ch

Créé: 19.06.2019, 11h08

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...