Genève va faire la fête à la transition énergétique

GenèveLe Grand Genève organise plus de 90 événements en marge des Assises européennes de la transition énergétique.

Le conseiller d’État genevois Luc Barthassat

Le conseiller d’État genevois Luc Barthassat Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pendant un mois et demi, le Grand Genève va faire la fête à la transition énergétique. En marge des Assises européennes en la matière, qui se tiennent à Palexpo du 30 janvier au 1er février, l’agglomération organise une myriade d’événements gratuits. Depuis hier et jusqu’au 6 mars, ce programme «Off», alliant enjeux énergétiques et culture, propose plus de 90 conférences, visites de centrales à énergies renouvelables, spectacles, débats, projections de films et autres ateliers. Tout cela se déroule sur les trois entités territoriales composant le Grand Genève: le canton de Genève, le district de Nyon et le Genevois français.

Le public pourra par exemple arpenter de nuit les rues de Saint-Julien-en-Genevois, muni d’une caméra infrarouge, pour détecter les sources et les fuites de chaleur des habitations. Ou découvrir les secrets de la supraconductivité en se transformant en centrale électrique dans le laboratoire du Physiscope de l’Université de Genève, qui ouvre exceptionnellement ses portes au public. Ou encore participer à une disco à énergie humaine à l’Usine à Gaz de Nyon, lors de laquelle la sono sera alimentée par les vélos-dynamo mis à la disposition des danseurs.

Les sportifs pourront quant à eux s’adonner au ski de fond au clair de lune sur le Plateau des Glières ou passer la Saint-Valentin à la lueur des flambeaux sur la patinoire et les pistes de ski de Saint-Cergue. Le 2 février sera projeté en avant-première le film «Demain Genève», qui montre comment la région se prépare aux défis énergétiques et écologiques du futur. Le festival Le Temps Presse propose toute une série de courts-métrages autour des Objectifs du Millénaire pour le développement de l’ONU. Et quantité d’autres animations permettant de découvrir de manière ludique et divertissante les enjeux de la transition énergétique.

«Nous avons décidé d’organiser ce programme «Off» pour que les Assises européennes de la transition énergétique ne restent pas limitées aux spécialistes mais s’ouvrent aussi au grand public», confie Pierre-Jean Crastes, vice-président du Pôle métropolitain du Genevois français. Un appel à candidatures avait été lancé pendant deux mois, de juillet à septembre. «Le tissu associatif s’est mobilisé bien au-delà de nos espérances», se réjouit Pierre-Jean Crastes. Plus de soixante associations et collectivités locales ont proposé des animations. «Tout cela aidera le public à se faire une idée des défis à relever, mais aussi des solutions possibles, relève le conseiller d’État genevois Luc Barthassat. Il s’agit de montrer que cette région transfrontalière est capable de faire des choses la main dans la main pour l’avenir.»

Programme détaillé sur: www.grand-geneve.org (TDG)

Créé: 18.01.2018, 19h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arabie saoudite: l'affaire Khashoggi
Plus...