Passer au contenu principal

À Genève, les femmes ne votent que depuis 60 ans

Un droit acquis de haute lutte rappellent Sandrine Salerno et Nathalie Fontanet. Interview.

«Quand on est seule dans un groupe d’hommes, on nous scrute. Nous sommes des ressources rares.»
«Quand on est seule dans un groupe d’hommes, on nous scrute. Nous sommes des ressources rares.»
Laurent Guiraud

«Cela peut sembler loin et proche à la fois». C’est ainsi que la maire de Genève, Sandrine Salerno, évoque le 6 mars 1960, date qui marque l'obtention du droit de vote et d'éligibilité des femmes dans le canton de Genève. Une exposition démarre demain au parc des Bastions pour rappeler à travers des affiches que ce droit a été gagné de haute lutte. Elle sera inaugurée par l’élue socialiste et la conseillère d'État PLR, Nathalie Fontanet. L'occasion de croiser le fer pour ces deux adversaires politiques? Non, plutôt de défendre la cause en toute sororité.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.