Genève n’est pas un enfer piéton… sauf aux feux!

MobilitéUne étude scrute le confort des marcheurs dans les villes romandes.

Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Fait-il bon être un bipède dans les villes romandes? Spécialiste de la mobilité douce, l’association actif-trafic vient de livrer une étude comparative menée dans les trois premières cités de la Suisse francophone. Tant Genève, Lausanne que La Chaux-de-Fonds ont des progrès à faire pour faciliter des déplacements piétonniers que les villes sont censées favoriser, selon la politique officielle. En particulier, Genève souffre parfois d’aménagements ratés, d’étroits trottoirs et d‘attentes trop longues aux feux. Sur le podium, elle talonne la capitale vaudoise et surpasse la cité horlogère. L’excellence n’est atteinte nulle part.

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont testé dans les trois villes des parcours entre la gare principale et l’hôpital, par les grands axes à l’aller et des petites rues au retour. Ils ont rempli près de cent fiches d’évaluation selon divers critères. Les trajets sont-ils confortables, sûrs, spacieux, directs, dépourvus d’écueil? Tout est passé sous la loupe.

A Genève, les conflits avec les vélos sont plus forts qu’ailleurs (quai de la Poste, boulevard Georges-Favon). Mais c’est la ville qui «s’en tire le mieux» quant aux conflits avec le trafic motorisé, surtout grâce certaines places qui en sont débarrassées (sont citées celles du Rhône et des Bergues et le square Chantepoulet). D’autres sont critiquées: le parvis de Cornavin (où le piéton, en principe prioritaire, se faufile entre des véhicules) et la place Neuve dont les traversées piétonnes sont tortueuses et les arrêts de bus étriqués. Certains trottoirs sont aussi pointés pour leur exiguïté incompatible avec les flux de marcheurs qui les empruntent. C’est le cas boulevard du Pont- d’Arve, rues de la Corraterie et Winkelried ou même rue de la Confédération, où l’espace pourtant large est obstrué par le mobilier urbain.

Une annexe se penche sur les attentes aux feux, jugées trop longues à Genève et encore davantage à Lausanne. Les chercheurs ont calculé la proportion d’un temps de marche qui est consacrée à patienter face à des lignes jaunes. Jusqu’à 50% à Lausanne, 40% à Genève où le carrefour des 23-Cantons est fustigé. Les auteurs notent qu’il est souvent impossible de franchir un croisement en une fois. Ils invitent l’Etat à profiter de la prochaine modernisation de la signalisation pour réduire «massivement» le temps d’attente pour les trajets à pied qui constituent 45% des déplacements genevois. L’association redoute les ondes vertes que le Canton crée pour les voitures sur les grands axes. Mieux vaudrait, selon elle, en prévoir pour les piétons.

(TDG)

Créé: 19.05.2017, 08h52

Articles en relation

L’amende de 1200 fr. infligée à un piéton est annulée

Justice Le Tribunal de police a jugé la bûche excessive. Un quinquagénaire avait traversé hors des clous et contesté la contravention. Plus...

Un piéton traverse hors des clous: 1200 francs d’amende!

Contravention Trois infractions sont reprochées à un Genevois qui marchait sur la route longeant le quai du Général-Guisan. Plus...

Une voiture percute au moins quatre piétons devant la gare

Genève Alors qu'elle circulait sur la place de Cornavin, une automobiliste a heurté plusieurs personnes sur un trottoir. Le pronostic vital est engagé pour l'une d'entre elles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Liliane Bettencourt
Plus...