Genève reçoit un «Oscar» européen du tourisme

TourismePlutôt connue pour son tourisme d’affaires, la Cité de Calvin est lauréate de la catégorie «city breaks» (courts séjours en ville).

La rade de Genève

La rade de Genève Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le coût de la vie et les vols fréquents n’ont pas effrayé le jury des World Travel Awards, des prix financés par les professionnels du tourisme. Genève a reçu samedi le prix «Meilleure destination city breaks d’Europe 2014». Le city break, littéralement «échappée urbaine», est un court séjour en ville, généralement le temps d’un week-end. Paris, Londres, Madrid et Rome figuraient parmi les villes concurrentes. «C’est la première fois qu’une destination suisse reçoit une telle récompense, qui se veut l’équivalent des Oscars», s’est félicitée la Fondation Genève Tourisme dans un communiqué diffusé ce lundi.

Le prix a été attribué sur la base d’un vote en ligne de 180 000 internautes et professionnels du tourisme. Istanbul, Londres et Lisbonne ont été les lauréates des trois années précédentes. Compte tenu du fait que le tourisme de loisirs ne représente qu’entre 20 et 25% du marché du tourisme genevois, contre 75 à 80% pour le tourisme d’affaires, ce succès peut surprendre.

«Nous sommes très connus pour les affaires, ce qui peut cacher l’aspect «loisirs», commente Vincent Dubi, directeur marketing de Genève Tourisme. Mais Genève compte plus de quarante musées et une grande offre en matière de culture et de loisirs. Notre travail consiste à valoriser l’existant et à le mettre en lumière.»

Depuis dix-huit mois, la fondation met l’accent sur le tourisme de loisirs, en particulier pour de courts séjours de type city break. «C’est au niveau du tourisme de loisirs que Genève a du potentiel, poursuit Vincent Dubi. Les hôtels sont moins remplis le week-end, ce qui permet des tarifs préfé­rentiels.» Sur le site Internet de Genève Tourisme, une page «Votre week-end à Genève» propose diverses informations et offres spéciales pour ce type de séjours, notamment des forfaits à partir de 62 francs par nuit.

En plus de valoriser les avantages existants, tels que les offres en matière de transports publics (Geneva Transport Card gratuite pendant le séjour, billet offert depuis l’aéroport), Genève Tourisme a lancé des opérations telles que «Geneva Mystery», un jeu d’énigmes pour découvrir la cité, ou «The Geneva Amazing Experience», une carte touristique personnalisée en fonction du pays du visiteur.

«Pour nous, c’est une nouvelle extraordinaire qui donnera l’opportunité aux acteurs des loisirs de se fédérer autour de ce prix, conclut Vincent Dubi. A présent, il faut le convertir, valider la promesse faite. Chaque acteur du tourisme a sa responsabilité.»

Créé: 04.08.2014, 12h01

Articles en relation

Pourquoi Genève Tourisme ne propose pas d'app pour découvrir le canton!

Branché «Les applications, c'est compliqué et trop cher!» Au Mont-Blanc, on parie sur un site internet tout neuf pour séduire les touristes du monde entier. Plus...

Genève donne une allure high-tech à l’accueil des touristes

Poste du Mont-Blanc Le centre d’informations de Genève tourisme vient d’être rénové. Ses 235 000 visiteurs annuels se renseigneront aussi sur écrans tactiles. Plus...

La campagne marketing du tourisme genevois n'a pas trouvé ses marques

«Genève - un monde en soi» Quatre ans après son lancement, le concept de la ville pourrait changer. Une étude a été commandée pour juin. Plus...

Genève Congrès face à la concurrence internationale

TOURISME D’AFFAIRES Genève est au 35e rang mondial des villes organisatrices de congrès. Le prix, la sécurité et la modernisation des infrastructures seraient les enjeux majeurs pour maintenir sa position. Plus...

La gouvernance unique de Genève tourisme approuvée

TOURISME L'association de l'office du tourisme a été dissoute mercredi soir pour fusionner avec la fondation qui la chapeautait. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...