Genève devient le théâtre d'une immense chasse au trésor

InéditPop in the City, sorte de raid urbain, permet aux participants de découvrir une ville à travers des épreuves originales.

Vue aérienne sur la ville de Genève

Vue aérienne sur la ville de Genève Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce samedi, 560 femmes vont découvrir Genève de façon inédite, au travers de trente épreuves très différentes les unes des autres. Pour la première fois en effet, le concept Pop in the City débarque en Suisse. L’idée? Les participantes – car ce raid urbain qui a vu le jour en 2012 est jusqu’à présent réservé aux femmes – vont devoir résoudre des énigmes, puis relever des défis (des «challenges»).

Audacieuses et curieuses

«Notre objectif est de permettre aux femmes «urbaines», audacieuses et curieuses de se rencontrer et d’échanger tout en découvrant une ville européenne, relève Clémentine Charles, l’une des trois fondatrices de Pop in the City. C’est ce que l’on appelle aujourd’hui du tourisme «expérientiel», où nous mettons toujours en avant le patrimoine local.»

Les trente challenges ne doivent pas obligatoirement être tous relevés, «les équipes sont libres de choisir ceux qui leur plaisent, et peuvent s’y rendre par n’importe quel moyen: en courant, en faisant du stop, en prenant les transports publics…» précise Clémentine Charles.

Cinq domaines abordés

Effet de surprise oblige, ces épreuves, réparties en cinq catégories, ne seront dévoilées que samedi matin aux participantes – qui concourent en binômes – après qu’elles auront résolu des énigmes leur permettant de s’y rendre. Mais selon la tradition, les organisatrices livrent en avant-première cinq d’entre elles, représentatives de la diversité des domaines abordés.

En bref, côté culture, les «popeuses» devront démonter et remonter un mécanisme de montre dans les ateliers de Bucherer. Pour les arts, elles devront réaliser une structure de pop-up art. Le montage et la décoration de chaises aux Nations, sous la «Broken Chair», prennent place dans la catégorie «solidarité». Le sport les entraînera notamment sur des pédalos. Enfin, des épreuves extrêmes sont aussi prévues, et l’une d’entre elles les mettra aux prises avec quelques créatures du Vivarium de Meyrin, sous la forme de python, couleuvre, boa et autres dragon barbu!

Un atout touristique

Qui participe à ces raids urbains, qui ont déjà eu lieu à Nice, Porto, Bologne ou encore Hambourg? L’édition genevoise a attiré 12% de Genevoises et 77% de participantes étrangères, dont une majorité de Françaises. Les âges s’échelonnent de 19 à 67 ans. Et les inscriptions ont été bouclées en un temps record, indiquent les organisatrices.

Pour Philippe Vignon, directeur de la Fondation Genève tourisme & congrès, «Pop in the City est une excellente occasion de présenter une Genève dynamique et constitue une belle opportunité pour promouvoir le tourisme de loisir et d’émotions.»

Chargé de la Culture et du Sport en Ville de Genève, le conseiller administratif Sami Kanaan note, lui, que «de nombreuses sociétés ont joué le jeu de ce raid urbain qui permet de découvrir la ville de façon décalée». Et plutôt deux fois qu’une. Car le 7 octobre, Pop in the City remet ça, mais pour la première fois en ouvrant les inscriptions aux hommes. (TDG)

Créé: 21.09.2017, 19h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...