Passer au contenu principal

Action #4m2À Genève, deux militants finissent au poste

Depuis lundi, des citoyens prônent une reprise économique plus humaniste en traçant des carrés au sol. Mercredi, la police a dispersé six personnes à Cornavin et interpellé deux d'entre eux.

Depuis lundi midi, des carrés à la craie tapissent le sol de la ville. Ils sont la marque d’une nouvelle mobilisation citoyenne qui milite pour un redémarrage «post-Covid-19» plus local, humaniste, social et écologique. Le principe de cette action #4m2: tous les jours, à 12h, ceux qui refusent un retour à la situation d’avant sont encouragés à occuper un bout de bitume en délimitant au sol – à la craie, avec du scotch – un cadre de 4 m2, soit la surface de sécurité sanitaire de 2m x 2m. Puis, s’immobiliser, en silence, durant un temps libre. Dans le cadre, marquer un cœur, une revendication. Le mouvement est suivi dans d’autres villes de Suisse romande. Mais depuis lundi, la police genevoise intervient pour disperser ces attroupements, qui contreviennent à l'interdiction de rassemblements de plus de cinq personnes. Des participants ont été dénoncés et pourront écoper d’une amende.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.