Passer au contenu principal

Genève convole avec le gratin des économies africaines

Pierre Maudet se rendra à Abidjan en mars pour célébrer la tenue, tous les deux ans, de l’Africa CEO Forum dans le canton.

L’édition 2017 du congrès a réuni plus de mille personnalités africaines à l’hôtel Intercontinental et a connu un grand succès.
L’édition 2017 du congrès a réuni plus de mille personnalités africaines à l’hôtel Intercontinental et a connu un grand succès.
DR

L’Africa CEO Forum, qui rassemble chaque printemps le gratin de l’économie du continent noir, devrait dorénavant se tenir une année sur deux à Genève. Le conseiller d’État Pierre Maudet et Amir Ben Yahmed, directeur du groupe Jeune Afrique, qui gère le sommet, se sont rencontrés cet automne pour officialiser la chose. Le magistrat se rendra à la fin du mois de mars à Abidjan, où se tient le forum cette année, pour y représenter le bout du Léman.

Un stand vantant les atouts du canton y sera monté en collaboration avec la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Genève – son directeur adjoint, Vincent Subilia, sera de la partie – et l’organisation Swiss African Business Circle. Des entrepreneurs intéressés à trouver des relais de croissance dans le continent sont invités à rejoindre la délégation.

L’Université au front

L’UNIGE, partenaire officiel de quatre universités en Afrique (Dakar, Yaoundé, Addis-Abeba et Abidjan), doit intégrer l’équipe genevoise en Côte d’Ivoire. Son recteur prévoit d’ailleurs de signer un cinquième partenariat au sud du Sahara, avec l’Université du Cap, cette semaine en marge du Forum de Davos. Ce qui renforcerait les échanges estudiantins entre les institutions et stimulerait les programmes de recherche communs.

La première édition de l’Africa CEO Forum a été lancée à Genève en 2012. Il s’est tenu chaque année dans la Cité de Calvin, sauf en 2015, où il a eu lieu à Abidjan. L’édition 2017 du congrès a réuni plus de mille personnalités africaines (chefs d’État, ministres, directeurs de multinationales) à l’hôtel Intercontinental et a connu un grand succès. La présence du forum à Genève a néanmoins été remise en question, de nombreux observateurs se demandant s’il n’était pas plus pertinent de l’organiser sur sol africain.

Avec Schneider-Ammann

Pierre Maudet devrait rester deux jours dans la capitale économique ivoirienne. Il accompagnera au préalable le conseiller fédéral en charge de l’Économie, Johann Schneider-Ammann, au Nigeria.

«Le voyage vise à renforcer les liens économiques et politiques et à donner la possibilité aux représentants de l’économie suisse d’établir des contacts, indique le porte-parole du Département fédéral de l’économie. Le programme est en cours d’élaboration.» Le conseiller fédéral se rendra du 21 au 25 mars au Nigeria et en Côte d’Ivoire. «Les astres s’alignent bien entre le voyage sous les auspices de la Confédération, la tenue de l’Africa CEO Forum dans la foulée et l’ouverture d’une ligne entre Genève et Addis-Abeba (ndlr: lire ci-dessous)», selon Pierre Maudet.

Sur le front des échanges commerciaux, le continent demeure un partenaire marginal pour le canton. En 2016 (les chiffres pour l’an dernier ne sont pas publiés), les milieux économiques genevois y exportaient pour 229 millions de francs de marchandises, contre neuf milliards en Europe, sept milliards en Asie et 2,5 milliards outre-Atlantique. Les exportations genevoises en Afrique, sur les onze premiers mois de 2017, sont stables.

----------

Liaison aérienne entre Cointrin et Addis-Abeba

Une desserte entre la capitale éthiopienne et le bout du Léman sera inaugurée cet été, ont annoncé Genève Aéroport et Ethiopian Airlines la semaine dernière. La première compagnie aérienne du continent effectuera trois rotations par semaine à Cointrin dès le mois de juin.

Addis-Abeba vise à faire de son aéroport un hub pour l’Afrique subsaharienne et à se démarquer vis-à-vis de celui de Nairobi ou des tarmacs des États du Golfe. Genève Aéroport a envoyé une délégation en Ethiopie l’été dernier. Un premier pas soutenu par les milieux diplomatiques, qui débouche sur un accord clé: Cointrin n’avait plus de destination sur l’Afrique continentale depuis plus de vingt ans, époque où Swissair opérait dans quelques contrées subsahariennes.

Cette nouvelle liaison long-courrier était attendue par la Genève internationale, selon l’aéroport, alors qu’Addis-Abeba abrite plusieurs organismes interétatiques comme la Commission économique pour l’Afrique de l’ONU ou le siège de l’Union africaine. Une desserte hebdomadaire entre le canton et l’île Maurice, opérée par Air Mauritius, a également été lancée en novembre dernier; elle sera effective jusqu’en février. Ce double rapprochement vers l’Afrique vient compléter les liaisons intercontinentales ouvertes récemment vers la Chine, le golfe Persique et l’Amérique du Nord.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.