Passer au contenu principal

Genève attire des frontaliers de plus en plus éloignés

Côté pile, le salaire triple. Côté face, le logement est hors de prix

Entre 2017 et 2018, ce sont les personnes résidant à Annecy qui ont le plus augmenté, bien davantage que celles habitant des communes voisines comme Gaillard, Ambilly ou Ferney-Voltaire. Ce classement devrait encore varier avec la mise en service du Léman Express.
Entre 2017 et 2018, ce sont les personnes résidant à Annecy qui ont le plus augmenté, bien davantage que celles habitant des communes voisines comme Gaillard, Ambilly ou Ferney-Voltaire. Ce classement devrait encore varier avec la mise en service du Léman Express.
Lucien Fortunati

Les personnes attirées vers le Grand Genève proviennent de régions de plus en plus éloignées. En 2019, sur les 15'728 nouveaux titulaires d'un permis frontalier (permis G), 17% venaient de départements français autres que l’Ain ou la Haute-Savoie, selon l’Office cantonal de la statistique. Cet effectif est historiquement élevé, même s'il est inférieur de 12% à celui de 2018. Quant au nombre de frontaliers actifs, il s’est établi à un peu plus de 85'000 en septembre dernier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.