Genève Aéroport condamné pour adjudication illicite d’un marché public

CointrinISS Facility Services, qui a perdu un mandat à Cointrin dans un contexte houleux, a fait recours. La justice lui a donné raison.

La Chambre administrative de la Cour de justice a condamné Genève Aéroport à verser une indemnité de 33 000 francs à ISS Facility Services, pour dommages et intérêts.

La Chambre administrative de la Cour de justice a condamné Genève Aéroport à verser une indemnité de 33 000 francs à ISS Facility Services, pour dommages et intérêts. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle étape dans l’affaire de l’attribution controversée du mandat de l’accueil des passagers avant le contrôle de sécurité à Cointrin. La Chambre administrative de la Cour de justice a condamné Genève Aéroport à verser une indemnité de 33 000 francs à ISS Facility Services, pour dommages et intérêts.

La justice estime qu’une clause essentielle de l’appel d’offres n’a pas été respectée. Ce dernier était divisé en trois lots (l’accueil des passagers, les contrôles de sécurité des passagers et des véhicules et, troisièmement, celui des bagages, en soute) et devait être attribué à trois entreprises différentes. Or Securitas, qui a remporté le premier lot face à ISS, est affilié à Custodio, la société qui a remporté le troisième lot.

Un grand groupe

En février 2018, l’attribution du premier lot à Securitas avait d’autant plus surpris qu’ISS, qui s’occupait de l’accueil des passagers depuis 2011, avait de bons rapports avec l’aéroport et avait fait une meilleure offre financière que sa concurrente. De plus, d’après les syndicats, les conditions de travail seraient meilleures chez ISS que chez Securitas.

«C’est exceptionnel qu’ISS fasse un recours», relève Gilles Kraft, directeur régional d’ISS pour l’aéroport. La multinationale cotée en Bourse, leader du facility service en Suisse et en Europe, emploie 3300 salariés en Suisse romande, où elle figure parmi les dix premiers employeurs et où elle est mandatée par 1300 entreprises. La direction d’ISS ne souhaite pas commenter davantage tant que le délai de recours restera ouvert.

Pourquoi l’aéroport a-t-il privilégié Securitas? Plusieurs observateurs se posent la question. Certains ont évoqué des soupçons de copinage, qui ont été relayés dans la presse. Les syndicats ont remis une pétition à l’aéroport pour demander le maintien du mandat à ISS et la garantie que, si Securitas devait obtenir le mandat, les employés transférés d’ISS à Securitas puissent bénéficier des mêmes conditions de travail.

ISS a de son côté fait recours, mais n'a pas obtenu d'effet suspensif en justice. Le mandat a été attribué à Securitas, qui gère l’accueil des passagers à Cointrin depuis le 1er juin. Dans un courrier envoyé à la presse avant Noël, les syndicats critiquent les conditions de travail chez Securitas, souvent en sous-effectif.

Que va-t-il se passer maintenant, alors que l’arrêt de justice constate noir sur blanc «l’illicéité de la décision d’adjudication» à Securitas?

Recours en vue

«Genève Aéroport est en désaccord avec l’interprétation juridique présentée par la chambre administrative et a la conviction d’avoir mené cet appel d’offres dans le respect de la législation sur les marchés publics», indique sa porte-parole, Madeleine von Holzen. «C’est la raison pour laquelle Genève Aéroport envisage très sérieusement de faire recours contre cet arrêt.» L’entreprise a jusqu’à la fin du mois pour ce faire.

Du côté d’ISS, on se montre prudent. Le groupe se dit satisfait de cette victoire en justice mais veut préserver de bons rapports avec Genève Aéroport, qui reste un partenaire clé. Environ 150 employés d’ISS travaillaient à l’accueil des passagers, mais 200 autres s’activent encore à sur la parcelle, du nettoyage des avions au transport des équipages en passant par la conciergerie et la manutention des chariots. (TDG)

Créé: 11.01.2019, 06h42

Articles en relation

Les géants si discrets du nettoyage genevois sont en plein remue-ménage

Services Les poids lourds du nettoyage étoffent leurs services comme jamais. Les petites structures doivent s’adapter ou disparaître. Plus...

À l’aéroport, une passation de témoin suscite l’émoi

Cointrin L’entreprise ISS, en charge de l’accueil des passagers, a perdu son mandat. Son effectif fourni s’inquiète. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.