Passer au contenu principal

La gauche dégaine des hausses d’impôt pour «sauver» l’État

Ensemble à gauche veut mettre les plus riches à contribution. Si le Grand Conseil ne suit pas, des initiatives seront lancées.

«Le déficit va probablement augmenter ces prochaines années» argumente Jean Burgermeister, député d’EàG.
«Le déficit va probablement augmenter ces prochaines années» argumente Jean Burgermeister, député d’EàG.
DR

Le déficit annoncé de l’État sera de près de 600 millions de francs en 2020. C’est en tous les cas l’excédent de charges du budget sur lequel le Grand Conseil genevois se prononcera en fin de semaine. Alors que la droite et le MCG s’apprêtent à refuser les 412 nouveaux postes demandés par le Conseil d’État, Ensemble à gauche (EàG) met sur la table son remède: cinq projets de loi qui sont autant de hausses d’impôts ciblant les plus fortunés et les hauts salaires.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.