La gauche applaudit le boni, la droite s'inquiète pour l'avenir

Comptes de la Ville de GenèveTous les élus se réjouissent de l'excédent de 15 millions des comptes 2014. Au-delà, les visions divergent.

"On ne peut que se réjouir du léger excédent des comptes. Mais plusieurs éléments sont inquiétants. Ainsi, comme en 2013, la dette va à nouveau augmenter", réagit le PLR Simon Brandt.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un excédent de 15 millions de francs malgré des recettes fiscales en baisse. Le résultat très résumé des comptes 2014 de la Ville de Genève, présentés mercredi, enchante la gauche, mais fait grimacer la droite et le MCG. Quatre conseillers municipaux membres de la Commission des finances réagissent.

«On ne peut que se réjouir du léger excédent des comptes, concède le PLR Simon Brandt. Mais plusieurs éléments sont inquiétants. Ainsi, comme en 2013, la dette va à nouveau augmenter. Plus fondamentalement, c’est le fait qu’on est toujours à flux tendu, qu’il n’y aucune marge de manœuvre, qui me paraît grave. C’est périlleux car plusieurs réformes à venir vont éroder les recettes fiscales de la commune.»

Le MCG Daniel Sormanni tient un discours très similaire. «Le Conseil administratif continue sa route comme si de rien n’était, déplore-t-il. Il manque une politique d’anticipation. Il faut se prémunir contre ce qui va arriver. On ne peut continuer à avoir chaque année un budget en augmentation. Les finances de la Ville demeurent fragiles.»

La socialiste Virginie Studemann se réjouit au contraire «de la saine gestion dans la durée des finances par le Conseil administratif. La droite ne cesse de répéter que nous courrons à la catastrophe. Et chaque année, la réalité montre que c’est faux.»

Alfonso Gomez, élu Vert, ajoute: «Le résultat est d’autant plus positif qu’une baisse de l’impôt sur les personnes physiques est enregistrée. Cela démontre un pilotage très fin de l’administration.» L’écologiste ne nie toutefois pas une certaine inquiétude pour l’avenir. «Avec les réformes à venir, surtout celle de l’imposition dans les communes, il faudra prêter une attention particulière sur les charges de centre-ville qu’assume notre commune», conclut-il.

(TDG)

Créé: 01.04.2015, 18h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Matin et 20 Minutes regroupés
Plus...