Passer au contenu principal

Les gares du CEVA à l’épreuve du fauteuil roulant

Des experts en mobilité réduite testent empiriquement les nouvelles stations.

Djamel à Champel avec Tao.
Djamel à Champel avec Tao.
STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Les nouvelles gares genevoises, ce n’est pas toujours une affaire qui roule quand on est en fauteuil roulant. Pour tester l’accessibilité de ces nouvelles réalisations du point de vue des personnes à mobilité réduite, que peut-on imaginer de mieux que de s’en remettre à l’expertise du Club en fauteuil roulant de Genève? Pourquoi solliciter cette section locale de l’Association suisse des paraplégiques? Parce qu’en plus de la question du handicap lourd, on peut présumer que les écueils que l’on rencontre en chaise roulante ne constituent pas davantage une partie de plaisir pour une personne âgée peu sûre de ses jambes ou pour des jeunes parents affublés d’une poussette.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.