La gare souterraine s'expose à Cornavin

ChantierLes grands travaux de la prochaine décennie sont expliqués au public dans le hall central de la gare.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce sera dans une quinzaine d'années, mais les préparatifs sont déjà en cours. A l'horizon 2031, les Genevois voulant se rendre en train à l'aéroport ou accueillir un passager arrivant de Lausanne emprunteront un nouveau quai souterrain en gare de Cornavin. Après l'accord intervenu en décembre dernier sur cette extension, une exposition présente dès ce lundi la justification, le contexte et les modalités de ces travaux.

Plusieurs panneaux et un écran vidéo ont été installés ce lundi dans le hall central de la gare Cornavin, pour une dizaine de jours. Ils présentent les différents chantiers prévus dans le grand projet Léman 2030, destinés à accroître les capacités ferroviaires tout le long de la côte nord du lac. On s'attend à ce que 100 000 personnes voyagent chaque jour en 2030 entre Genève et Lausanne: c'est deux fois plus qu'en 2010 et quatre fois plus qu'en 2000.

Des capacités à renforcer

Cette explosion nécessite d'ajouter des voies sur certains tronçons de cet axe (c'est notamment le cas à Mies et Chambésy où de nouveaux points de croisement sont en construction), mais aussi d'adapter les gares afin qu'elles puissent accueillir un tel trafic. A Lausanne, il faut allonger les quais; à Genève, il faut en ajouter deux.

Après de laborieuses études et tractations, la Confédération et les CFF sont tombés d'accord avec le Canton et la Ville de Genève pour bâtir cette extension en souterrain, préservant ainsi le tissu urbain environnant et laissant la possibilité d'ajouter une paire de voies supplémentaires dans le futur si le besoin s'en fait sentir. Cette nouvelle gare enterrée sera desservie à l'ouest par un tunnel à voie unique émergeant à Châtelaine après avoir passé sous le quartier de Saint-Jean; à l'est un tunnel à double voie s'étendra entre Cornavin et le jardin botanique.

«Nous avons réussi à rassembler tous les Genevois sur ce projet de gare souterraine, s'est félicité le ministre genevois des Transports Luc Barthassat, en inaugurant l'exposition. Les chantiers de Léman 2030 permettront notamment de doubler les places assises entre Genève et Lausanne et d'introduire une cadence au quart-d'heure entre Genève et La Plaine ainsi qu'entre Coppet et Annemasse.»

Débats politiques à venir

Magistrat chargé des Constructions en Ville, Rémy Pagani a, lui, l’œil braqué sur les débats «très importants» à venir au niveau municipal et cantonal quant aux montants genevois alloués au chantier, devisé à 1,652 milliard de francs. Des demandes de crédit seront déposées ce printemps.

La Ville s'est engagée à fournir 111 millions de francs, le Canton 417 millions. «Il s'agit de prêts remboursables», rappelle Rémy Pagani. Les collectivités genevoises voient ces crédits comme des avances à la Confédération, la gare souterraine rendant superflue la construction future d'onéreux ouvrages d'art dans les zones d'approche de Cornavin.

L'exposition est programmée jusqu'au 20 avril. Du personnel est présent sur les lieux pour répondre aux questions du public, du lundi au vendredi de 11 h à 13 h et de 16 h à 19 h,, le samedi de 9 h à 16 h et le dimanche de 10 h à 16 h.

(TDG)

Créé: 11.04.2016, 12h13

Articles en relation

Andreas Meyer: «J’ai compris que les Grottes étaient intouchables»

Extension de Cornavin Andreas Meyer, le patron des CFF, salue le développement ferroviaire à Genève. Même si c’est très compliqué Plus...

Extension de Cornavin estimée à 1,652 milliard: soulagement à Genève

Aménagement Un accord a été trouvé entre Berne, Genève et les CFF. Les travaux devraient débuter en 2024 et s’achever en 2031. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bruxelles veut que ses frontaliers chôment en Suisse
Plus...