La gare de Russin sauve sa salle d'attente historique

Chemin de ferMalmenée pendant les travaux de la ligne Genève-La Plaine, elle revient de loin.

La gare de Russin et sa salle d'attente, toujours appréciée des voyageurs.

La gare de Russin et sa salle d'attente, toujours appréciée des voyageurs. Image: Jean-Claude Ferrier

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La gare de Russin comprend une jolie salle d'attente en bois couleur pastel. Le 20 janvier 1914, les CFF avaient présenté le projet au maire de la commune, qui exigea qu'elle soit fermée, car très exposée à la bise. La demande fut acceptée. On a éprouvé les plus grandes craintes quant à la survie de la petite construction accolée à la gare historique de 1858, qui existe toujours.

Malmenée ces jours-ci pendant les travaux de rallongement des quais, qui permettront d'accéder aux rames des RER deux fois plus longues aux points chauds de la journée. La salle d'attente a survécu grâce à la prompte intervention d'Erika Deuber-Ziegler, habitante de la commune toujours prête à défendre notre patrimoine.

Coup d’œil dans le rétroviseur. Pour la France et Napoléon III, la liaison avec Genève avait un grand intérêt. Le banquier François Bartholoni, Genevois établi à Paris, le général Dufour et James Fazy persuadèrent le Grand Conseil de donner son accord en 1852.

Le PLM (Paris-Lyon-Méditerranée) construisit cette ligne qui restera française pendant plusieurs années. Son tracé fut très discuté. Rive droite ou Rive gauche? James Fazy, propriétaire à Dardagny et à Russin, joua un rôle déterminant pour en tirer son avantage.

Dans son «Guide humoristique de Genève» de 1902, Louis Bron évoque Cornavin, gare française établie sur territoire suisse de par l'intelligence de nos gouvernants: «Lorsque non sans peine l'étranger a pu sortir des boitons à cochons que le PLM met à la disposition des voyageurs, il lui reste le plus difficile à faire, sortir de la gare. La gracieuseté des employés du PLM aidant, ce travail est fait au bout d'une demi-heure. Chercher les goguenots nécessite une heure de plus.»

Le temps a passé et le Mandement dispose d'un réseau ferroviaire qu'on lui envie.

Créé: 19.08.2019, 11h24

Articles en relation

Le Conseil fédéral veut renforcer la ligne ferroviaire de La Plaine

Transports publics Le canton obtient satisfaction sur une revendication. Les Chambres auront le dernier mot. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...