Le blues des collégiens est ignoré par les élus

TransportsUne pétition des parents d’élèves du Collège de Candolle est écartée.

Pour rejoindre l’établissement, les élèves de la Rive gauche doivent descendre en ville pour y changer de ligne de bus.

Pour rejoindre l’établissement, les élèves de la Rive gauche doivent descendre en ville pour y changer de ligne de bus. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il faudra sans doute patienter pour que les communes de la rive gauche du lac bénéficient d’un bus direct vers les Trois-Chêne. Les parents d’élèves qui demandaient une telle desserte ont été éconduits par une majorité de députés en commission. Ces élus des partis de droite recommandent le classement sans suite d’une pétition totalisant 580 signatures. Minoritaire, la gauche l’a soutenue.

La démarche émane de parents d’élèves du Collège de Candolle. De Rive, cet établissement a déménagé à la rentrée 2016 dans ce qui fut brièvement le Cycle de la Seymaz, à Chêne-Bourg. Pour y aller en bus, les élèves de la rive gauche du lac doivent descendre en ville pour y changer de ligne.

«Ma fille met une cinquantaine de minutes pour s’y rendre de Vésenaz alors que certains de ses anciens camarades du cycle, vivant juste de l’autre côté de la route de Thonon, ont été attribués au Collège Calvin, qu’ils rejoignent en vingt minutes, raconte Johanna Sommer, pétitionnaire. Au changement aux Eaux-Vives, les bus sont si bondés qu’il faut parfois en laisser passer deux pour trouver de la place. Les enseignants se plaignent des retards.»

La pétition réclamait donc la création d’une ligne 37, projetée de longue date, allant d’Hermance à Chêne-Bourg. Mais la majorité, après moult auditions, rejette cette requête. «Un projet de ligne existe déjà mais porte un autre numéro, et les auditions montrent que les élèves d’Hermance et Anières ne sont pas concernés puisqu’ils sont attribués à Calvin, résume Jean-François Girardet, rapporteur de majorité (MCG). Les communes touchées, si elles soutiennent le principe de la pétition, ne sont en outre pas prêtes à mettre la main au porte-monnaie alors que le ramassage scolaire est de leur compétence.»

Comme cela ressort du rapport parlementaire, 76 élèves sont concernés selon le Département de l'instruction publique. Quant à celui des Transports, il planche sur un bus 38 qui reliera Bois-Caran à Chêne-Bourg via Vésenaz et Vandœuvres. Sa mise en service devrait coïncider avec celle du CEVA, en décembre 2019. Réclamant ce bus depuis 2011, les mairies d’Arve-et-Lac arguent qu’il servirait aussi aux personnes fréquentant les institutions hospitalières chênoises.

«La situation concerne tout de même beaucoup de monde, estime Isabelle Brunier (PS), auteure d’un rapport de minorité. J’ai été frappée par la désinvolture des élus de droite face aux demandes de ces communes qui, pourtant, votent dans leur camp politique. Pourquoi attendre le CEVA, qui sera peut-être en retard, pour lancer cette ligne qui est déjà utile?» (TDG)

Créé: 24.04.2018, 17h33

Articles en relation

Près de 9000 signatures pour soutenir le Cycle de la Seymaz et le Collège de Candolle

Education Parents d'élèves et enseignants ont déposé mercredi deux pétitions contre le projet de réorganisation des écoles. Plus...

Le grec pourrait finalement être enseigné dans trois Collèges

Education Seuls Calvin et Voltaire devaient ouvrir des classes de grec à la rentrée. Le Collège de Candolle s'est fortement mobilisé et a obtenu gain de cause. Plus...

Rocade Candolle-Seymaz: parents, maîtres et élèves protestent

Education Un grand rassemblement a eu lieu mardi soir contre la fermeture du Collège de Candolle et sa migration au Cycle de la Seymaz. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manuel Valls candidat à la mairie de Barcelone
Plus...