Passer au contenu principal

Des funambules assurent le spectacle sur le Rhône

Entre les tilleuls et les peupliers qui se font face, une corde molle et des artistes. Beau? Oui, très

Du monde sur le pont de la Coulouvrenière; du monde le long du quai de la Poste; des adultes et des enfants. Mais d’abord des filles au regard plein de gourmandise. Elles n’ont d’yeux que pour ce funambule d’aujourd’hui, en train d’évoluer à dix mètres au-dessus du fleuve, dans une sorte de lévitation virtuose.

Forcément, on est un peu jaloux. Ce beau gosse de 26 ans a tout pour plaire. Il a fait de bonnes études (master en économie à Lausanne, doctorant à Genève), il parle bien, il est sympa. Son prénom colle parfaitement à sa silhouette: Raphaël, ci-devant arpenteur d’une sangle élastique de 55 mètres de long faisant la jonction aérienne entre un tilleul de la rive gauche et une rangée d’arbres de la promenade des Lavandières. Bref, un nouveau spot de slackline à Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.