Passer au contenu principal

La rocambolesque aventure du juge aux multiples vies

Un ancien magistrat a précipité sa compagne dans le surendettement jusqu’à la perte de sa maison. Récit d'une audience pas comme les autres.

Le retraité a énervé le président à cause de son comportement pendant l'audience.
Le retraité a énervé le président à cause de son comportement pendant l'audience.
Patrick Tondeux

A Genève, le Tribunal de police offre parfois des moments invraisemblables. Lundi, sur le banc des accusés, on a entendu un juge à la retraite surendetté expliquer comment il a entretenu deux «amies intimes» à hauteur de 10 000 francs par mois durant plusieurs années, ajouter que sa mère l’a mis aux poursuites et admettre qu’il monte dans le train sans payer. Mais ses dettes colossales vont bientôt être épongées, promet le sexagénaire: «Je suis sur un coup qui va rapporter très gros en janvier.» Avant d’ajouter: «En plus, c’est un coup tout-à-fait légal.» À ce moment précis, les regards croisés entre les avocats, la procureure Anne-Laure Huber et le juge du Tribunal de police se transforment en éclats de rire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.