Passer au contenu principal

Les francs-maçons honorent l’un des leurs

Aux Pâquis, une plaque a été dévoilée en mémoire de Giuseppe Chiostergi, homme politique italien mort à Genève.

Une plaque à la mémoire de Giuseppe Chiostergi a été dévoilée samedi, devant le 20, rue Plantamour.
Une plaque à la mémoire de Giuseppe Chiostergi a été dévoilée samedi, devant le 20, rue Plantamour.
Pierre Albouy

Les habitants de la rue Plantamour s’en souviendront quelque temps. Pourquoi cette fanfare entonnant l’hymne national, puis celui de l’Italie? Qui sont tous ces gens, hommes pour la plupart, groupés sous le numéro 20 de leur rue? Pour quelle raison la police municipale a-t-elle bloqué la rue, et une dépanneuse enlevé une automobile gênante? C’est pour célébrer la mémoire de Giuseppe Chiostergi, franc-maçon et homme politique italien, qu’une cérémonie s’est tenue samedi à 11 h. Cet ancien député s’est établi en 1916 à Genève. En 1926, l’Italie lui a retiré son passeport car Chiostergi avait refusé de rejoindre les fascistes de Mussolini.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.