Les «francs élèves» supprimés dès la rentrée

Ecole de la GradelleCe système de récompenses et punitions scolaires était en fait inspiré d’un programme psychiatrique. Le DIP désapprouve.

L'école de la Gradelle.

L'école de la Gradelle. Image: Pierre Abensur (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Finis les «francs élèves» ou «frêles» pour la classe de 8e primaire de l’école de la Gradelle. Malgré un changement de dénomination, le Département de l’instruction publique (DIP) a émis un préavis plein de réserves à l’attention de la direction de l’établissement, dans un rapport dont la Tribune de Genève a pris connaissance. Le système de récompenses et punitions scolaires serait en fait inspiré de programmes psychiatriques. La directrice de l’établissement de Chêne-Bougeries a décidé de ne pas reconduire le système à la rentrée scolaire. 

Pour rappel, les «francs élèves» sont un capital symbolique de jetons distribués à des élèves de l’établissement de Chêne-Bougeries entre 2011 et 2013 (lire nos éditions du 10, 15 et 16 janvier). Ils en perdaient ou en gagnaient selon leur comportement en classe. Et avec le solde, ils pouvaient acheter de petits objets lors d’un marché organisé deux fois par an.

Le détail sur "l'économie de jetons" utilisées pour des patients atteints de troubles psychiatriques dans les années 1960, et les réactions du DIP, de la directrice de l'établissement de Chêne Bougeries, et du député PLR Jean Romain, sont à retrouver dans nos éditions imprimée, électronique et iPad.

(TDG)

Créé: 02.07.2013, 22h10

Articles en relation

Des élèves peuvent «acheter» leur mauvais comportement

Genève A l’école primaire de la Gradelle, une classe reçoit un capital virtuel pour payer ses infractions au règlement. Plus...

Les «francs élèves» divisent: des écoliers volent à leur secours

Instruction publique Deux élèves de la Gradelle défendent un système qui les fait se sentir «plus grands». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.