Passer au contenu principal

Les «francs élèves» supprimés dès la rentrée

Ce système de récompenses et punitions scolaires était en fait inspiré d’un programme psychiatrique. Le DIP désapprouve.

L'école de la Gradelle.
L'école de la Gradelle.
Pierre Abensur (Archives)

Finis les «francs élèves» ou «frêles» pour la classe de 8e primaire de l’école de la Gradelle. Malgré un changement de dénomination, le Département de l’instruction publique (DIP) a émis un préavis plein de réserves à l’attention de la direction de l’établissement, dans un rapport dont la Tribune de Genève a pris connaissance. Le système de récompenses et punitions scolaires serait en fait inspiré de programmes psychiatriques. La directrice de l’établissement de Chêne-Bougeries a décidé de ne pas reconduire le système à la rentrée scolaire. 

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.