Passer au contenu principal

Merck Serono: «Le plus gros licenciement collectif que Genève ait connu»

Pour François Longchamp et les autorités genevoises, la fermeture de l'entreprise pharmaceutique est un véritable "séisme". Réactions

François Longchamp, conseiller d'Etat en charge du Département de la solidarité et de l'emploi (DSE), a appris hier lundi officiellement la fermeture du siège de Merck Serono. «C'est le plus gros licenciement économique collectif que Genève ait eu à absorber» a-t-il déclaré à la RTS. «C'est une triste nouvelle pour la prospérité de notre région».

1250 personnes vont perdre leur emploi au bout du lac. Quelque 750 d'entre elles se verront proposer un transfert au siège du géant pharmacochimique allemand, à Boston ou à Pékin. Le Conseil d'Etat a-t-il tout fait pour retenir l'enseigne sur son territoire? «Nous savions que l'entreprise avait des difficultés, mais nous n'imaginions pas à ce point là» admet le conseiller d'Etat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.