Passer au contenu principal

Une Française dirigera l'institut des relations internationales

Marie Laure Salles-Djelic remplacera Philippe Burrin. Cette sociologue formée à Harvard est la doyenne de l’École du management et de l’innovation de Sciences Po Paris.

Marie Laure Salles-Djelic succèdera à Philippe Burrin.
Marie Laure Salles-Djelic succèdera à Philippe Burrin.
DR

C’est une femme qui dirigera l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) à partir du 1er septembre 2020. Le Conseil de fondation a nommé la Française Marie Laure Salles-Djelic pour succéder à Philippe Burrin, partant à la retraite. La nouvelle a été annoncée ce mardi après-midi dans un communiqué.

Titulaire d’un doctorat en sociologie de l’Université de Harvard, Marie Laure Salles-Djelic est actuellement doyenne de l’École du management et de l’innovation à Sciences Po Paris. Avant cela, elle fut notamment doyenne de la faculté, doyenne du programme de doctorat et professeure à l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), également à Paris.

Selon le communiqué de l’IHEID, «elle connaît déjà bien l’Institut, où elle a passé un an en tant que professeure invitée et chercheure invitée (...) Mme Salles-Djelic aura pour premier objectif de continuer à le faire évoluer vers une institution académique et de recherche de réputation mondiale, visant à attirer les meilleurs étudiants et chercheurs. Elle aura également pour tâche de préparer l'Institut à faire face aux défis d'un monde en pleine transformation».

Philippe Burrin assurera la direction de l’Institut jusqu’au 31 août 2020. Il a participé à la fusion des anciens HEI et IUED pour créer l’IHEID en 2008.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.