Passer au contenu principal

Un fou de «made in Italy» reprend Jeans & CO

A 46 ans, Elio Verzella se trouve à la tête d’un groupe de 15 magasins employant plus de 100 personnes.

Elio Verzella s’en souvient comme si les deux événements dataient d’hier. Le 18 février, il rachetait au Genevois Roland Bugnet sa chaîne de magasins Jeans & Co; et, quatre jours plus tard, ce commerçant d’origine italienne recevait une distinction pour la bienfacture de ses chaussures estampillées Elio e Leo.

Trois mois plus tard, la première boutique rassemblant les deux marques a été inaugurée à Genève. Celle de Lausanne va suivre. Et les autres Jeans & Co, aussi, ailleurs en Suisse. Car Elio Verzella est désormais à la tête d’une chaîne regroupant les douze magasins gérés depuis 2001 par Roland Bugnet – dont sept en Suisse alémanique – et les trois boutiques Elio e Leo exploitées par l’Italien.

Ensemble, les deux enseignes emploient plus de 100 personnes et réalisent, bon an mal an, entre 25 et 30 millions de francs de chiffre d’affaires. Les 88 collaborateurs de Jeans & Co rejoignent la nouvelle société. Autant l’acheteur que le vendeur tiennent à ce que la transition se fasse en douceur: Roland Bugnet va rester durant cinq ans dans le giron de cette nouvelle chaîne. Mais, à 70 ans, il avait envie de passer le relais à un autre chef d’entreprise.

Développement dans nos éditions imprimées, internet et iPad du 23 mai.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.