Ford renonce à l'édition 2019 du Salon de l’auto

AutomobileLe constructeur ne participera pas à la prochaine édition, en mars prochain. Cette annonce suit celle de Volvo.

Après Volvo, le constructeur américain sera l'autre grande absent de l'édition 2019 du salon genevois.

Après Volvo, le constructeur américain sera l'autre grande absent de l'édition 2019 du salon genevois. Image: Salvatore Di Nolfi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouveau coup dur pour les organisateurs du Salon international de l’automobile de Genève (en anglais GIMS - Geneva International Motor Show). L’un des principaux fabricants du monde, le géant américain Ford, ne sera pas présent dans les halles de Palexpo en mars 2019. Ford emboîte donc le pas à la marque suédoise Volvo, qui a aussi décidé de bouder le salon genevois, le 8 juin. «Nous ne tournons pas définitivement le dos au Salon de Genève, que nous apprécions», précise Kaspar Haffner, porte-parole de Ford Motor Company (Switzerland) SA. Mais le constructeur américain entend modifier désormais la politique de communication de ses nouveautés. «C’est juste pour l’an prochain», ajoute ce représentant de la marque, tout en ne pouvant pas assurer, à ce stade, une participation pour 2020. Tant Maurice Turrettini qu’André Hefti, respectivement président et directeur du GIMS, ont regretté, mardi, la décision de Ford. «Chaque exposant qui nous quitte représente une perte», a résumé André Hefti, cependant confiant pour la prochaine édition du Salon.

Sixième marque la plus vendue

Avec une part de marché de 4,8% entre janvier et mai de cette année, la marque américaine est la sixième la plus vendue de Suisse, derrière quatre fabricants allemands et le tchèque Skoda. Par ailleurs, aucune décision n’a encore été prise chez Ford par rapport au Salon de Francfort, une manifestation qui a lieu tous les deux ans (agendée pour septembre 2019), en alternance avec le salon automobile de Paris. Comme en 2016, Ford renonce à se rendre cet automne dans la capitale de la France. En revanche, le géant de Detroit va naturellement participer au grand salon qui se tient, en janvier, à «Motown», le sobriquet accolé à la cité américaine hébergeant le siège des trois grands constructeurs américains (Ford, Chrysler et General Motors).

Un tiers des revenus de Palexpo

Avec la montée en puissance des composants électriques et, in fine, de la voiture électrique, de plus en plus de fabricants délaissent les salons classiques et optent pour d’autres foires, comme le CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas. Cette tendance pousse de nombreux salons à se réinventer afin de coller aux nouvelles attentes des consommateurs. Dans cette logique, les organisateurs du Salon de l’auto ont annoncé une alliance avec l’IFA de Berlin pour présenter au public les automobiles dans un cadre plus large, celui de la mobilité intelligente. Le GIMS est l’événement le plus important de l’année pour Palexpo. Il pèse à lui seul environ le tiers du chiffre d’affaires de l’institution, qui a communiqué mardi avoir bouclé un exercice record: 99,6 millions de francs de revenus liés à une centaine de manifestations.

Créé: 19.06.2018, 19h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...