Passer au contenu principal

L’été, la fontaine prend des allures de piscine

La baignade dans les fontaines est tolérée mais pas autorisée. Elle entraîne un surcroît d’entretien pour garantir la sécurité et l’hygiène

La baignade dans le Rhône est trop risquée? Le lac est froid, les piscines bondées et payantes? Reste l’option «fontaines» pour se rafraîchir. L’été venu, certaines sont véritablement prises d’assaut par les baigneurs et se transforment en piscines sauvages. Sauvages car il est théoriquement interdit de barboter dans l’eau de ces bassins… Mais les services d’entretien des communes font preuve de tolérance et s’attellent à garantir sécurité et hygiène. Une valse de maillots de bain, un parasol et des ballons de plage, des effluves de chlore et de crème solaire… tout cela au cœur de la circulation. L’été transforme aussi la place des Nations en aire de jeu aquatique. «C’est la troisième fois que nous venons, les enfants s’amusent plus dans les jets qu’à la pataugeoire! s’exclame Giovanna Lopez, habitante de la Jonction. On peut les surveiller facilement, bronzer et se rafraîchir! Mais la prochaine fois, on amènera le parasol.» D’autres ont osé l’ombrelle et viennent de loin: Claudia, de Versoix, a amené ses deux enfants jusqu’ici. «Ça change, c’est moins bondé et surtout c’est gratuit!»

Toléré mais pas autorisé

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.