Passer au contenu principal

Florian et Krystal font de l’éloquence une évidence

Chaque semaine, le Club genevois de débat se réunit pour pratiquer l’art oratoire. Rencontre avec deux de ses membres.

Krystal Claret et Florian Parini souhaitent élargir le public de leurs rencontres oratoires.
Krystal Claret et Florian Parini souhaitent élargir le public de leurs rencontres oratoires.
Laurent Guiraud

La même énergie traverse Florian Parini et Krystal Claret: un esprit revendicateur, une facilité à parler en public et une passion pour l’art oratoire sous toutes ses formes. Florian, étudiant en master de management public, confie que c’est son penchant pour la justice qui l’a en premier lieu poussé vers le débat: «Dès l’école primaire, c’est moi qui défendais mes camarades dans la cour de récréation.» Étudiante en sciences politiques, Krystal cherchait pour sa part à mettre plus de forme dans ses discours lorsqu’elle a entendu parler du club pour la première fois.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.