Fin de l'occupation du Grütli

SolidaritéLe Collectif de soutien aux mineurs non-accompagnés annonce la fin de son action. Une solution temporaire d'hébergement a été trouvée par la Ville.

Le Grütli est occupé depuis le 13 janvier.

Le Grütli est occupé depuis le 13 janvier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil administratif annonce dans un communiqué qu’«une solution temporaire d’hébergement des mineurs non-accompagnés, qui occupaient la Maison des arts du Grütli depuis une semaine, a pu être trouvée à la satisfaction de toutes les parties». Le Collectif a en effet annoncé leur départ du Grütli.

Une solution de relogement temporaire a pu être trouvée grâce aux importants efforts de la Ville et du médiateur mandaté, afin qu’aucun jeune mineur ne dorme dans la rue cette fin de semaine. Le Conseil administratif rappelle que «la situation générale de l’accueil à long terme de ces adolescents, protégés par la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, n’est pas résolue, et qu’elle relève entièrement de la responsabilité des autorités cantonales.»

Le Conseil administratif déclare soutenir les démarches du Collectif dans ce sens et salue dans ce texte les avancées récemment annoncées en la matière par le Conseil d'État, incluant la rencontre agendée entre la Délégation du Conseil d'État à la migration et le Collectif, le 4 février.

Créé: 24.01.2020, 18h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...