Passer au contenu principal

Un fils Obiang détruit une voiture de police à Anières

Au tour de Justo, frère de Teodorin, d’être poursuivi sur le plan pénal par le Ministère public genevois.

Teodoro Obiang, président de Guinée équatoriale depuis 1979.
Teodoro Obiang, président de Guinée équatoriale depuis 1979.
DR

Le mercredi 27 juin a été une journée contrastée pour la famille Obiang, au pouvoir en Guinée équatoriale. Pendant que le grand frère et vice-président Teodorin, visé par une procédure pénale pour blanchiment dans le canton, célébrait en grande pompe son anniversaire au pays, son petit frère, Justo, fonçait à bord d’une Range Rover dans une voiture de police devant son domicile à Anières.

Une embardée qui a poussé la justice genevoise à le poursuivre pénalement pour violation des règles de la circulation routière, annonce Le Temps.

«Digne d’une série américaine»

Un témoin évoque «une scène digne d’une série américaine dans une commune calme». Justo Obiang, malade, ne prend pas ses médicaments, ce qui incite un médecin à appeler une ambulance et la police, car l’homme est susceptible d’être violent. C’est alors qu’une Range Rover franchit le portail de la maison, percute la voiture de police, lourdement touchée sur le flanc, qui elle-même touche celle d’un voisin. Justo Obiang s’enfuit côté français.

Des sources indiquent qu'il s’est réfugié au sein de l’ambassade de Guinée équatoriale, à l’avenue Foch, à Paris. Sur Facebook, l'ambassade de cet Etat africain dément et indique que le chauffard est retourné en Suisse le 1er juillet.

Le lendemain, Justo Obiang, de nationalité suisse, publie des photos d’une vitre de voiture brisée, une vidéo de la police genevoise et de l’ambulance à Anières, ainsi qu’une autre dans laquelle il menace son médecin depuis son balcon.

Notre long format sur la présence à Genève de la famille au pouvoir en Guinée équatoriale

Son père, Teodoro Obiang, est le président de Guinée équatoriale depuis 1979. Jusqu’à présent, c’est Teodorin, le grand frère, qui était réputé pour ses frasques et qui a été la cible de procédures en justice, en Suisse, en France, aux États-Unis, en Espagne. La justice genevoise séquestre actuellement un yacht et de nombreuses voitures dans le cadre de l’instruction à son encontre.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.