Passer au contenu principal

On se fiche des Genevois!

Il y a 140 ans, «La Tribune de Genève», née le 1er février 1879, vivait son premier été. Qu’y lisait-on alors? Notre série d’été, en collaboration avec la Bibliothèque de Genève.

La Tribune de Genève a 140 ans.
La Tribune de Genève a 140 ans.
DR

Les Genevois passent pour avoir une grande gueule, mais de là à se payer leur tête… C’est pourtant le sentiment que l’on a à la lecture de deux articles parus dans la Chronique locale du 15 août 1879. Le premier est sans doute une lettre de lecteur, publiée sous la rubrique «On nous écrit». Son auteur s’en prend à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, la fameuse P.-L.-M. Ouvrez les guillemets: «Tous les jours l’express de Paris, qui est censé arriver à 10 h 26 du matin, arrive un peu plus tard, voire même un [peu] plus tard qu’avant le changement d’horaire; de sorte que cette splendide concession obtenue à force de supplications par notre Conseil d’État n’est qu’une vilaine comédie; la compagnie P.-L.-M. continue de se moquer de Genève et de nos incessantes réclamations. Peut-être, si nous étions un pays un peu plus grand et un [peu] plus fort, la puissante compagnie se montrerait-elle plus accommodante et plus soucieuse de nos intérêts. Il y aurait là matière à de philosophiques réflexions…» conclut ce lecteur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.