Genève Tourisme: «Les Fêtes évoluent de manière régulière»

PolémiquePhilippe Vignon, directeur de Genève Tourisme, réagit aux propos du conseiller administratif de la Ville, Guillaume Barazzone, concernant les Fêtes de Genève.

Le directeur de Genève Tourisme, Philippe Vignon.

Le directeur de Genève Tourisme, Philippe Vignon. Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans notre édition de ce lundi, Guillaume Barazzone, conseiller administratif de la Ville de Genève plaide pour des Fêtes de Genève d’un nouveau genre. Le PDC compare l’événement à une «kermesse géante» qui peine à se renouveler et «sent la naphtaline». Philippe Vignon, directeur général de Genève Tourisme et Congrès qui chapeaute les festivités, réagit.

Philippe Vignon, qu’avez-vous pensé en lisant les propos de Guillaume Barazzone ce matin?

Ce n’est pas une surprise, ce qu’il dit fait partie des discussions que nous avons eues et qui doivent avoir lieu avec la Ville de Genève. Notre contrat de partenariat avec la Municipalité quant à l’organisation des Fêtes de Genève prend fin en 2014 et nous serons amenés à discuter un certain nombre d’éléments d’ici-là. En attendant, je ne souhaite pas faire enfler la polémique sur quelque chose qui ne l’est pas.

Pour changer de concept, sur quoi faudrait-il se concentrer?

Où les Fêtes doivent-elles avoir lieu et pour qui. Cela fait nonante ans qu’elles sont organisées et qu’elles évoluent de manière régulière, il faudra trouver un consensus entre ce qu’on veut garder ou non.

La présence des stands et des forains pourrait-elle être revue à la baisse?

Les Fêtes de Genève sont autofinancées. Bien que la Ville mette l’espace public à disposition, pour atteindre notre budget annuel de 3,5 millions de francs, il faut des stands et des forains.

Lire l'intégralité de l'interview et les réactions suscitées suite aux propos de Guillaume Barazzone dans nos éditions payantes de mardi 13 août

Créé: 12.08.2013, 15h41

Articles en relation

«Les Fêtes de Genève sentent la naphtaline»

Interview Le conseiller administratif Guillaume Barazzone réclame une mise à jour du concept des Fêtes de Genève. Il déplore le nombre croissant de stands et les prix trop élevés pour les familles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...