Passer au contenu principal

Fermeture de Merck Serono: «Il faut un printemps genevois»

Le secrétaire général du syndicat international des services UNI Global Union, Philip Jennings, croit au sauvetage du site genevois. Interview

Sur la photo: Philip Jennings, secrétaire général du syndicat international des services UNI Global Union
Sur la photo: Philip Jennings, secrétaire général du syndicat international des services UNI Global Union
Alain Rouèche

Les employés de Merck Serono Genève sont attendus ce mardi dans le cortège du 1er mai. Que peuvent-ils revendiquer?

Le sauvetage de l'emploi. Passé le choc de l'annonce, les employés de Merck Serono ont pris conscience de la nécessité de se mobiliser pour les places de travail, et ce en une semaine. La lutte menée à Nyon sur le site de Novartis doit être un point de référence, l'exemple à suivre. Nous avons besoin d'un printemps genevois, où les employés, la population et les responsables politiques se mobilisent.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.