Passer au contenu principal

Les femmes genevoises à la conquête de l’espace public

À Genève 93% des personnes ayant donné leur nom à une rue sont des hommes.

Une petite rue des Pâquis porte le nom de la Mère Royaume. Isaac Mercier, autre héros de l’Escalade, a eu droit à une place!
Une petite rue des Pâquis porte le nom de la Mère Royaume. Isaac Mercier, autre héros de l’Escalade, a eu droit à une place!
DR

Qui ne connaît pas la mère Royaume, la populaire héroïne de l’Escalade? Malgré sa célébrité, celle qui coiffa un Savoyard avec une marmite – ce qui est resté un des faits saillants de cette nuit mémorable – n’a donné son nom qu’à une obscure rue des Pâquis.

Héros, lui aussi, de cette bataille historique, Isaac Mercier a eu droit à une place au bas de la rue Voltaire. Deux poids, deux mesures? Catherine Royaume, née Cheynel, peut déjà être heureuse de son sort… car à Genève, seules 7% des personnes ayant donné leur nom à une rue sont des femmes. Ainsi, le Canton recense 548 rues portant des noms d’hommes et 41 des noms de femmes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.