Passer au contenu principal

Fellation sans capote: risquée en France, pas en Suisse

Le risque de contamination par le VIH lors de rapports bucco-génitaux reste controversé. Si la Suisse nous dit qu’il s’agit d’une pratique à moindres risques, la France voisine a de quoi faire frémir ses amateurs.

Du côté français, l'usage de la capote est recommandé pour la fellation. Ce qui n'est pas le cas en Suisse, où la fellation est considérée comme une pratique à moindre risque.
Du côté français, l'usage de la capote est recommandé pour la fellation. Ce qui n'est pas le cas en Suisse, où la fellation est considérée comme une pratique à moindre risque.
Reuters

«Faire une fellation à un homme porteur du VIH peut comporter un risque de transmission du virus en raison d’un contact entre le sperme ou le liquide pré-séminal (n.d.l.r.: sécrété dès le début de l’excitation) et la muqueuse de la bouche du partenaire», peut-on lire sur le site de Sida Info Service. Si ce constat dressé par l'organisation française de lutte contre le sida n'est pas nouveau, il contredit en revanche son homologue suisse pour qui la fellation n'est pas une pratique à risque. Le virus du VIH serait-il donc plus dangereux sur le sol français?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.