Fédérales: plus de cent personnes à notre débat

GenèveLa «Tribune de Genève» invitait mercredi soir sept candidats aux élections nationales à s’exprimer sur les relations Suisse-Europe.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils sont sept à table. A l’invitation du Forum de politique étrangère Foraus et de la Tribune de Genève, ces sept candidats genevois aux Chambres fédérales débattent des relations entre la Suisse et l’Union européenne. A Meyrin, plus de cent personnes sont venues écouter les positions de Carlo Sommaruga (PS), président de la Commission de politique extérieure du Conseil national, du conseiller national sortant UDC Yves Nidegger, des députés Jean Batou (Ensemble à Gauche), Lisa Mazzone (Verts), Eric Stauffer (MCG) et Rolin Wavre (PLR) ainsi que de l’ancien constituant Raymond Loretan (PDC), candidat aux Etats.

Lors d’une première partie sur la question de l’accueil des réfugiés syriens et de manière plus générale sur la politique d’asile, les positions sont tranchées. Le débat s’anime un brin au moment d’évoquer l’après-9 février 2014. L’UDC et le MCG défendent l’intérêt de l’initiative «Contre l’immigration de masse» tandis que les autres partis s’inquiètent des conséquences pour la Suisse et sa position vis-à-vis de l’Europe.

Pour revivre le direct du débat, cliquez ici.

Créé: 24.09.2015, 09h14

Articles en relation

La Suisse et l'Europe: revivez notre débat public

Direct Le Forum de politique étrangère et la «Tribune de Genève» ont réuni sept candidats genevois aux élections fédérales pour parler de l'avenir des relations bilatérales. Plus de cent personnes ont assisté au débat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...