Passer au contenu principal

Un Genevois de 15 ans pris dans les filets du FBI

Un adolescent a été reconnu coupable de pornographie pour avoir partagé une vidéo choquante sur Snapchat. Lui affirme avoir voulu dénoncer un pervers.

Sur les réseaux sociaux, un simple «Like» peut avoir des conséquences inattendues.
Sur les réseaux sociaux, un simple «Like» peut avoir des conséquences inattendues.
GETTY IMAGE

C’était un lundi matin du mois de septembre. Ce jour-là, Maxime*, un Genevois de 15 ans, est convoqué par la Brigade des mineurs. Effaré, il apprend de la bouche d’un agent de police qu’il est prévenu de pédopornographie. «Je n’ai pas compris. C’est seulement au bout d’un moment que j’ai réalisé ce qu’on me reprochait. Il s’agissait d’une vidéo que j’avais partagée deux mois plus tôt sur Snapchat.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.