Faut-il interdire le voile intégral en Suisse?

Débat en ligneUne initiative parlementaire UDC vient d'être acceptée par une commission du Conseil national. Le texte reprend les exigences de la loi antiburqa votée au Tessin en 2013. Pensez-vous qu'on doive interdire aux Helvètes de se dissimuler le visage? Votre avis nous intéresse!

Sur les images de gauche, un voile recouvre la chevelure, laissant le visage à découvert. A droite, le niqab (en haut) et la burqa (en bas) dissimulent complètement la figure.

Sur les images de gauche, un voile recouvre la chevelure, laissant le visage à découvert. A droite, le niqab (en haut) et la burqa (en bas) dissimulent complètement la figure. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le vote a été serré mais le texte a passé la rampe. Le 23 avril dernier, la Commission des institutions politiques du Conseil national a accepté, à une voix près, l'initiative parlementaire de l'UDC soleurois Walter Wobmann visant à l'interdiction du voile intégral.

Le texte demande à ce que la Constitution suisse soit modifiée comme suit: «Nul ne peut se dissimuler le visage sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public (sauf les lieux de culte) ou affectés à un service public. Et nul ne peut obliger une personne à se dissimuler le visage en raison de son sexe.»

Niqab et burqa proscrits

L'idée est de proscrire sur tout le territoire helvétique le port de la burqa – vêtement recouvrant tout le corps et comportant un tissu grillagé devant les yeux – ou du niqab – comprenant, lui, une fente qui permet de voir –, à l'instar du Tessin. En septembre 2013, les deux tiers des électeurs du canton transalpin acceptaient en effet d'inscrire dans leur constitution une interdiction de se dissimuler le visage dans les lieux publics.

La norme tessinoise a reçu l'aval de l'Assemblée fédérale, laquelle la juge conforme au droit. Sur le terrain purement légal, l'affaire est donc entendue. D'ailleurs, en décembre 2014, la Cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg validait la loi antiburqa française au nom du «vivre-ensemble».

Manifestants et fondamentalisme religieux

Pour les tenants de la prohibition du voile intégral, étendre à toute la Suisse l'interdiction de se couvrir le visage clarifie la situation: «Appliquer des dispositions différentes dans ce domaine crée des incertitudes et fait régner la confusion», arguent-ils. Et la loi, qui viserait tant les manifestants susceptibles de commettre des actes de violence que les personnes contraintes de se dissimuler le visage pour des raisons relevant du fondamentalisme religieux, pourrait contribuer au maintien de la sécurité publique.

Dans le camp des opposants, ce bannissement constituerait une atteinte trop importante à la liberté individuelle. De plus, le port de voiles religieux étant rare en Suisse, cette mesure est disproportionnée. Sans compter que la promulgation d’une interdiction de se couvrir le visage lors de manifestations ne relèverait pas de la Confédération mais des cantons.

La décision de la Commission des institutions politiques du Conseil national pourrait être tactique. Il s'agirait d'éviter une votation fédérale sur le sujet. Car en janvier, le Comité d'Egerkingen, proche de l'UDC et à l'origine du plébiscite antiminaret, a annoncé son intention de lancer une initiative populaire reprenant les dispositions tessinoises. La récolte de signatures pourrait débuter avant l'été.

Votre avis nous intéresse!

Et vous, qu'en pensez-vous? Faut-il interdire le port de la burqa sur l'ensemble du territoire suisse? Considérez-vous qu'il s'agit là d'un plus en matière de sécurité? Ou doit-on laisser chacun juge de ce qu'il revêt, au nom de la liberté individuelle?

Votre avis nous intéresse! Venez débattre de ce sujet sur notre site. La «Tribune de Genève» publiera des extraits des interventions des internautes dans sa rubrique «débat en ligne» de ses éditions de vendredi.

Créé: 04.05.2015, 11h58

Sondage

Faut-il interdire le voile intégral en Suisse?





Articles en relation

Strasbourg valide la loi française anti-burqa, Genève craint une telle loi

Polémique Une telle interdiction en Suisse ne pourrait pas s’appliquer aux personnes, nombreuses à Genève, au bénéfice du statut diplomatique. Plus...

L’interdiction de la burqa reste un «cas limite»

Droit Se penchant sur le vote tessinois, le Conseil des États a balisé le terrain avant le lancement d’une initiative fédérale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.