Il faut mieux valoriser la «destination Genève»

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il est grand temps que le tourisme soit considéré comme un secteur économique à part entière, tant par les autorités que par les autres acteurs économiques. Trop longtemps le Genevois a témoigné d’une certaine condescendance vis-à-vis des visiteurs étrangers qui venaient encombrer les quais de la ville en été. Qui dit secteur économique dit politique de développement et conditions-cadres nécessaires au développement du secteur. Il est impératif que Genève se dote d’une véritable politique du tourisme. Toutes les grandes villes en ont d’ailleurs une et Genève, qui se flatte d’être la plus petite des grandes villes, doit, en cette matière, rattraper son retard.

Trop longtemps le canton a témoigné d’une certaine condescendance vis-à-vis des visiteurs étrangers

Important par sa contribution aux recettes cantonales, le tourisme l’est aussi du fait de sa position au confluent de divers domaines: commerce de détail, transports (tous les modes de transport sont concernés, pas seulement l’aérien et le ferroviaire), culture ou encore aménagement du territoire (de quels types d’hébergements avons-nous besoin, pour quelle clientèle?).

Ainsi, une politique du tourisme déploiera des bénéfices collatéraux pour les Genevois eux-mêmes. On peut penser à des aspects immatériels, tels que la qualité de l’accueil. Mais les infrastructures jouent un rôle majeur. Viennent à l’esprit le Musée Guggenheim à Bilbao ou le centre Pompidou à Paris. Les Genevois prendraient peut-être moins l’avion pour des sauts de puce s’ils trouvaient matière à rester sur place, comme l’aurait été le nouveau Musée d’art et d’histoire… La réalisation de la Cité de la musique ou la résurrection d’un musée de l’horlogerie pourront sans doute charmer une clientèle exigeante, versatile – la génération EasyJet – et courtisée de toutes parts.

En termes de marketing, on dirait que Genève a besoin de «produits d’appel» à destination de cette clientèle. Si quelques grandes réalisations seraient bienvenues – en premier lieu pour les Genevois – tout n’est cependant pas à construire. Il s’agit aussi de mettre en valeur ce qui existe. Genève dispose d’ailleurs de davantage d’atouts qu’elle ne l’imagine, des Caves ouvertes, qui attirent nombre d’amateurs hors canton, au CERN et ses 500 m2 d’exposition.

La valorisation de la «destination Genève» commence par une concertation accrue entre les différents acteurs, qu’il s’agisse du tourisme de loisirs ou du tourisme d’affaires. C’est tout l’enjeu des États généraux qui se déroulent ce jour. Fédérer les bonnes volontés est une stratégie gagnante; nous en avons vu une démonstration avec l’Africa CEO Forum, pour lequel Genève Tourisme, l’État, l’Université de Genève et la CCIG ont travaillé main dans la main; sa tenue sur sol genevois, une année sur deux, constitue une courroie de transmission de premier plan entre le secteur privé africain et les entreprises suisses.

Développer une politique du tourisme suppose de changer d’échelle et d’esprit. Notre petit canton n’est plus l’aune unique à laquelle mesurer nos projets et envies: c’est peut-être le plus grand défi…

* www.ccig.ch

Créé: 14.05.2018, 16h19

La tribune libre du président de la Chambre de commerce et d'industrie de Genève est publiée en marge des premiers états généraux du tourisme à Genève, ce 15 mai.


Retrouvez ici tous les invités de la Tribune de Genève La rubrique L’invité(e) est une tribune libre (3000 signes, espaces compris) sélectionnée par la rédaction. Avant d’envoyer votre contribution, prenez contact assez tôt à courrier@tdg.ch, afin de planifier au mieux son éventuelle publication.
(Image: LDD/@Lumièrenoire)

Articles en relation

Trivago et TripAdvisor, ces deux perles qui peinent à briller

Tourisme en ligne Malgré un modèle d’affaires légèrement différent, les deux plateformes font face au même défi: la rentabilité. Plus...

Il veut diffuser les Fêtes dans la ville

Animation estivale Bernard Cazaban, ancien porte-parole de Genève Tourisme, propose de rentabiliser la manifestation en la rendant payante. Plus...

Le tourisme à la recherche d’un nouvel emblème

Économie À la veille des États généraux, les acteurs touristiques cherchent une attraction phare, autre que le Jet d’eau et l’Horloge fleurie. Plus...

En matière d'accueil, les hôtels genevois sont à la traîne

Tourisme Seuls deux établissements du canton figurent dans le classement 2018 de Suisse Tourisme qui répertorie les 100 hôtels les plus accueillants du pays. Plus...

Les 5 questions que pose le franc suisse

Economie Depuis quelques jours, l’euro flirte avec le taux symbolique de 1 fr. 20. Les exportateurs et le tourisme suisses devraient en profiter, contrairement aux consommateurs. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...