Passer au contenu principal

Fausses cartes de police aux TPG: le Procureur blanchit les contrôleurs

Les fausses cartes ont bel et bien existé, mais il n’y a pas eu d’usage abusif.

Les fausses cartes ont bel et bien existé, mais il n’y a pas eu d’usage abusif.
Les fausses cartes ont bel et bien existé, mais il n’y a pas eu d’usage abusif.
Lucien Fortunati

Les trois contrôleurs des TPG qui avaient été dénoncés pour fabrication de fausses cartes de police ont pu reprendre le travail. Après enquête, le Procureur général n’a pas donné suite. S’il s’avère que des fausses cartes ont bel et bien circulé, elles n’ont pas été utilisées de manière abusive. C’est ce qui ressort d’un communiqué interne des TPG.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.