La Fan Zone s'empare de Plainpalais pour les deux mondiaux et l'Euro

EvénementLa Ville a confié l'organisation à la société de Frédéric Hohl.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est acté, il y aura bel et bien une fan zone cet été. À l’occasion du Mondial de football 2018, qui se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet, la plaine de Plainpalais accueillera les supporters genevois. Avec ses 15 500 m2, la Fan Zone promet d’être l’une des plus grandes de Suisse.

De plus, elle s’emparera à nouveau des lieux pour l’Euro 2020 ainsi qu’à l’occasion de la Coupe du monde de 2022, qui se tiendra au Qatar du 21 novembre au 18 décembre cette année-là. «C’est la première fois que l’on fait cela sur trois éditions», lance Guillaume Barazzone, conseiller administratif, chargé du Département de l’environnement urbain et de la sécurité de la Ville de Genève.

Place aux jeunes

Ses services ainsi que ceux des Sports ont désigné l’heureux lauréat de l’appel d’offres. C’est Nepsa (New Events Production SA), la société de Frédéric Hohl, qui remporte la mise. «On reprend le modèle de ce que nous avons fait il y a deux ans, en l’améliorant!» commente ce dernier. Ainsi, en 2018 et 2020, la Fan Zone pourra accueillir 12 000 personnes. Concernant 2022, en mode hivernal, elle aura une capacité plus réduite, autour de 7000 à 8000 personnes. Ce lieu de fête comptera quatre écrans géants. «De cette façon, chaque spectateur est un privilégié, poursuit l’organisateur. Nous allons par ailleurs améliorer la qualité de l’image et du son.»

Côté restauration, 31 stands verront le jour sur la plaine. En revanche, fini les food trucks, qui n’ont pas le débit suffisant. «L’avantage de ce contrat sur trois éditions, c’est qu’il nous offre la possibilité de fidéliser les partenaires mais aussi les restaurateurs et ainsi d’exiger une plus grande qualité, tant esthétique que gastronomique ou encore concernant l’accueil, insiste Frédéric Hohl. Nous voulons aussi donner leur chance aux jeunes. Dans ce but, je me suis rapproché de l’École hôtelière pour leur expertise.» Même logique au sein de sa propre équipe. «C’est à la jeune génération de prendre les manettes», estime le patron de Nepsa. Occupé pour sa part à organiser la Fête des Vignerons à Vevey en 2019, Frédéric Hohl confie, comme en 2016, l’organisation de la Fan Zone à son collaborateur, âgé de 33 ans, Anthony Disner.

Soirées communautaires

Rappelant que l’accès à la Fan Zone est gratuit et ouvert à tous, Guillaume Barazzone se réjouit d’avance. «Le football est un sport populaire. Et le Mondial est synonyme de rassemblement, d’émotion au sein de la population et de mélange des cultures.» Les différentes cultures seront d’ailleurs à l’honneur. «Les soirs sans match, nous allons essayer de miser sur des soirées communautaires, explique Anthony Disner. Elles seront organisées par les communautés, elles-mêmes invitées à s’approprier la Fan Zone.» Le conseiller administratif précise que «les horaires seront limités à ceux des matches. Et il n’y aura pas de grands concerts susceptibles de réveiller le voisinage.» Conscient de cette problématique, Anthony Disner ajoute qu’une silent party, soit une fête dans laquelle les participants écoutent la musique à travers des casques, est aussi dans les tuyaux.

Côté sécurité enfin, Guillaume Barazzone précise que «les candidats à l’appel d’offres devaient présenter un concept comprenant la gestion des déchets, le nettoiement de la zone ainsi que les mesures sanitaires et sécuritaires». Sur ce dernier point, la police cantonale déterminera et pilotera le dispositif.

Créé: 26.01.2018, 15h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.