La Fan Zone adopte le comptage électronique

VernetsCette innovation a permis dès le premier soir de calculer précisément le nombre d’entrées et de respecter la jauge indépassable des 7000 personnes à l’intérieur du site. Récit nocturne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des queues à rallonge devant chacune des trois entrées. A la classique fouille des sacs, assurée par un personnel zélé mais pas trop, s’ajoutent désormais des compteurs électroniques. Invisibles mais efficaces, ils s’apparentent à des cellules de chronométrage. Ces discrètes machines manient l’addition et la soustraction en temps réel. Elles fournissent ainsi à un écran de contrôle qui centralise les données le chiffre estimatif permanent de la fréquentation. Mercredi, lors du concert d’ouverture, le nombre de visiteurs cumulés s’est monté à 12 000 personnes. Sans que la jauge des 7000 – 6000 à même la place et 1000 sur les stands-terrasses – ne soit jamais dépassée.

Il fallait bien cela pour respecter les normes de sécurité. Car la popularité de la Fan Zone des Vernets ne cesse de croître. La météo collaborante y est sans doute pour quelque chose. Par beau temps, le bouche-à-oreille va plus vite et les portables battent le rappel des troupes. Tous et toutes se donnent rendez-vous sur cette esplanade. Ils étaient même trop à le faire jeudi, soir d’ouverture de la Coupe du monde. A 22h15, les mouchards électroniques poussaient les organisateurs à fermer les barrières, les agents de sécurité à serrer les rangs derrière les vaubans. Trop de monde en même temps.

Par centaines, les retardataires arrivés après les hymnes nationaux se sont regroupés sur le giratoire de la rue François-Dussaud. Les plus malins ont trouvé des angles de vue entre les arbres et les gradins ; les autres ont suivi le match en version radiophonique. La luminosité de l’écran géant, la qualité de ses contrastes assurent une vision impeccable à plus de 200 mètres. Sans pour autant faire taire la frustration de certains. Dépit verbal chez les recalés de taille modeste. Ils reviendront, à l’heure cette fois.

L’après-match fait deux fois le travail. Il vide l’esplanade et offre aux plus motivés l’occasion d’un bref passage sur scène. Ambiance de fin de concert. On oublie le foot, sauf la victoire, pendant que DJ Chris assure la transition musicale jusqu’à l’heure de fermeture fixée à 1h en semaine, à 2h le week-end.

Minoritaires et hors sujet, les embrouilleurs sont facilement repérables. Les agents de sécurité veillent au grain. Ils auront du boulot pendant un long mois. La police aussi. Gérer les flux humains chaque soir après minuit n’est pas une mince affaire. On a pu en prendre la mesure dès le premier soir.

(TDG)

Créé: 13.06.2014, 01h12

Articles en relation

Les Vernets jouent à guichets fermés

Fan Zone A 22h15 déjà, les organisateurs ont dû se résoudre à fermer les trois entrées. La jauge fixée à 7000 personnes était atteinte. A l’extérieur, des centaines de spectateurs privés d’écran pour raison de sécurité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.