Facebook séduit 7000 Romands prêts à bannir la clope

Tabac«J'arrête de fumer» est bien plus qu'un gadget, explique le médecin Jean-Paul Humair, directeur du Cipret-Genève.

Jean-Paul Humair: «On peut arrêter de fumer seul, mais c'est la méthode la moins efficace»

Jean-Paul Humair: «On peut arrêter de fumer seul, mais c'est la méthode la moins efficace» Image: DR/RTS/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les organisateurs espéraient réunir entre 4000 et 6000 candidats. Au final, plus de 7000 Romands se sont inscrits au programme «J'arrête de fumer», lancé le 20 mars dernier. Succès incroyable pour la première méthode de sevrage tabagique sur Facebook. La recette, déjà testée par un projet pilote conduit sur 6 mois en Valais, est simple: utiliser la puissance des réseaux sociaux pour révolutionner la lutte contre le tabac.

Ici tout est lié : l’information, le recrutement et le programme de désaccoutumance se font sur le même support. Tous les jours, durant 6 mois, les candidats reçoivent des conseils personnalisés. Mais surtout, ils forment une grande communauté solidaire où chacun peut partager ses difficultés et obtenir rapidement du soutien, tant des autres participants que des spécialistes de la désaccoutumance qui les assistent de 6 à 23 heures, 7 jours sur 7. Directeur du CIPRET-Genève, qui est partenaire du projet, le Dr Jean-Paul Humair explique ce que peut apporter cette nouvelle méthode. Interview

Qu'est ce que Facebook peut apporter à un programme de désaccoutumance ?

Un programme d'aide à l'arrêt du tabac sur Facebook combine 3 éléments efficaces: une très grande accessibilité au programme qui peut toucher beaucoup de gens à tout moment et presque partout ; un soutien mutuel très fort entre les participants appartenant à une communauté solidaire qui traverse la même épreuve ; un soutien individualisé par des professionnels compétents dans l'aide au sevrage de tabac.

Quelles sont les chances de succès d'un tel programme ?

On peut estimer que ce programme a la même efficacité que les conseils professionnels intensifs, soit un taux d'arrêt d'environ 20 % à 6 mois.

Arrêter de fumer demande de la volonté, non? Peut-on arrêter seul ?

Un fumeur peut arrêter seul, sans aide, mais cette méthode est la moins efficace avec seulement 2-3% d'arrêt. On obtient des taux plus élevés avec des conseils professionnels, surtout s'ils sont intensifs et répétés. Et on peut doubler l'efficacité des conseils en prenant un traitement pour le sevrage. (TDG)

Créé: 31.03.2016, 09h31

Articles en relation

Genève adopte le modèle valaisan contre la clope

Tabagisme Six cantons romands lancent un programme d'arrêt de fumer grâce à Facebook. Plus...

Facebook aide à bannir la clope: 55% de réussite

Addiction L'opération lancée par le Cipret-Valais obtient des résultats très prometteurs. Plus...

Fumée: faut-il renforcer les contrôles en boîte de nuit?

Débat en ligne En vigueur depuis six ans, la loi sur l'interdiction de fumer est loin d'être respectée dans les clubs genevois. Qu'en pensez-vous? Votre avis nous intéresse! Plus...

Interdiction de fumer: les parcs genevois menacés?

Santé Alors qu’en France, le débat sur l’interdiction de la cigarette dans l’espace public refait surface suite aux récentes déclarations de la ministre de la Santé, à Genève, les avis sont partagés. Plus...

Fumée au Java: la directrice du club s'explique

Interdiction de fumer Pour Janine Dunand, patronne du Java, les clients «n'ont pas adapté leur comportement à la loi qu'ils ont votée». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.