Ils fabriquent du cidre végane 100% local

Nouvelle vagueAntoine Tacchini et Frédéric Rochaix veulent renouveler l’apéritif des Genevois avec leur cidre chic et sans gluten.

Antoine Tacchini et Frédéric Rochaix ont l’intention de démocratiser la consommation de cidre.

Antoine Tacchini et Frédéric Rochaix ont l’intention de démocratiser la consommation de cidre. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Devenir l’alternative à la bière: voilà l’ambition affichée par Antoine Tacchini et Frédéric Rochaix, les créateurs de la marque de cidre A.P.Í. Lancée en mars 2019, elle possède la particularité d’être végane puisqu’elle est conçue avec de la gélatine végétale comme clarificateur, alors que la plupart des cidres industriels ont recours à du blanc d’œuf ou de la gélatine porcine. C’est aussi une boisson sans gluten, par opposition à la bière et son traditionnel houblon.

Conditionné dans une bouteille noire illustrée par l’arbalète de Guillaume Tell et deux quartiers de pomme dorés, le produit se veut élégant et moderne. Avec ses petites bulles, il prend même des allures de champagne. «Nous voulons démocratiser la consommation de cidre, souligne Antoine Tacchini. C’est une boisson légère et désaltérante, qui n’est absolument pas réservée aux Bretons ou aux Anglo-Saxons. Les bières artisanales sont aujourd’hui servies sur des tables étoilées, le cidre y a aussi sa place. Il se marie par exemple à merveille à la préparation d’une fondue.»

Les deux associés de 29 ans se sont rencontrés sur les bancs de l’École hôtelière de Lausanne. Après leur diplôme, ils ont travaillé dans la finance à l’étranger avant de se lancer dans l’aventure du cidre à Peissy, où ils ont gardé des attaches familiales. Frédéric Rochaix appartient ainsi à la 8e génération de vignerons du Domaine Les Perrières. «Notre cidre est 100% naturel, sans concentré et sans sucres ajoutés, composé de l’assemblage de neuf variétés de pommes issues des vergers de Peissy, dont certaines anciennes, détaille Frédéric Rochaix. Nous avons choisi le nom A.P.Í, comme l’inverse de la bière artisanale IPA, pour les consonances proches des mots anglais happy et apple, mais aussi parce que c’est l’acronyme d’«apéro pour indécis.»

Vendu 7 francs la bouteille de 50 cl, le cidre est disponible dans des boutiques spécialisées mais aussi chez divers restaurants et hôtels de la place. Pour la suite, les deux entrepreneurs envisagent de se lancer à la conquête du marché suisse. «Mais nous ne voulons pas précipiter les choses, explique Antoine Tacchini. Nous essayons déjà de gagner la confiance des Genevois pour grandir petit à petit.» Toutefois, face au succès de cette première saison, les deux amis ont décidé de doubler leur production pour 2020.

Retrouvez-les sur Instagram: api_cider

Créé: 02.12.2019, 19h18

Articles en relation

On a dégusté pour vous le steak végétal qui ressemblait à de la viande

Fines gueules La Hamburger Foundation genevoise sert désormais les produits de Beyond Meat, start-up californienne. DiCaprio et Bill Gates sont investisseurs. Un burger vegan, des stars, des espoirs… Notre test! Plus...

Des restaurateurs promeuvent le goût local

Terroir Dans toute la Suisse a lieu du 12 au 22 septembre la Semaine du goût. À Genève, plus de 50 restaurants participent. Plus...

Le petit miracle du lait genevois

Des produits locaux, à quelles conditions? 7/8 Le label GRTA qui garantit un lait 100% local a sauvé les derniers producteurs du canton. Mais leur équilibre est fragile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Toujours pas de vert au Conseil fédéral
Plus...