Des militants écologistes pourraient paralyser l’Aéroport de Genève

PerturbationLe groupe «Extinction Rebellion» annonce une «action de blocage» le samedi 16 novembre. La police assure être «au courant».

Entrée passagers de l'Aéroport de Genève, photo d'illustration.

Entrée passagers de l'Aéroport de Genève, photo d'illustration. Image: Magali Girardin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le compte Twitter du groupe de militants écologistes Extinction Rebellion Lausanne twitte un message intriguant: «Vous êtes toutes et tous très cordialement invité-e-s à Genève samedi 16 pour une action de blocage. Lieu tenu secret (mais indices dans le visuel:)». Sur l’affiche jaune, des nuages et des petits avions en vol. La page Facebook de la section genevoise du groupe international affichait aussi le même visuel, avec le rendez-vous de l’action de blocage, samedi 16 novembre.

L’augmentation du transport aérien étant particulièrement mise en cause à l’heure des préoccupations environnementales, l’aéroport de Genève serait un lieu tout choisi pour une manifestation.

S’agira-t-il d’empêcher les passagers de rejoindre leurs guichets, ou les avions d'atterrir sur le tarmac? La nature de «l’action» d’Extinction Rebellion n’est pas précisée à l’heure actuelle, même si une source proche du dossier évoque plutôt «un blocage de l'entrée pour les passagers», à l'instar de celui de l'aéroport de Londres jeudi 7 octobre dernier.

La police genevoise a-t-elle prévu une surveillance particulière de l’aéroport à cette date? Jean-Philippe Brandt, porte-parole, se montre encore plus secret que les adhérents d’Extinction Rebellion. «On est au courant, précise-t-il. On suit aussi les pages Twitter de groupes militants, vous savez». Soit, mais y a-t-il un dispositif spécial prévu, un nombre de policiers plus élevé sur place? «Je ne vous dirai rien de plus.» Une réponse qui rassurera sans aucun doute les voyageurs ayant un vol prévu ce jour-là.

Le groupe est spécialisé dans les «actions de désobéissance civile non-violentes», et compte plusieurs manifestations en Suisse, dont la coloration de la Limmat en vert à Zurich et le blocage du pont Bessières à Lausanne en septembre. Un coup de bluff n'est pourtant pas à exclure, la technique ayant déjà été pratiquée: à Lausanne, l'annonce d'un blocage de trois ponts pour le 27 septembre n'a pas eu lieu, tandis qu'une rue à Ouchy a finalement été bloquée par les manifestants.

Contacté par le biais de sa porte-parole Madeleine von Holzen, l’Aéroport de Genève indique: «Nous n’avons pas d’information à ce propos et par conséquent pas de commentaire à faire à ce stade.»

Collaboration: Emmanuel Borloz

Créé: 05.11.2019, 16h47

Articles en relation

«Fascisme vert» ou «anarchie»? Refaire le monde avec Extinction Rebellion

Reportage Des sympathisants du groupe militant écologiste se sont rencontrés. Plus...

Extinction Rebellion occupe le centre de Londres

Lutte pour le climat Les activistes ont bloqué lundi l’accès au quartier de Westminster. Grâce à des astuces plus ou moins extrêmes mais toujours pacifiques. Plus...

Des activistes colorent la Limmat en vert

Zurich Les eaux de la rivière zurichoise ont été colorées en vert ce mardi après-midi par des activistes du mouvement écolo «Extinction Rebellion». Plus...

Comment le policier doit-il gérer les nouveaux manifestants?

Le Matin Dimanche Alors qu’Extinction Rebellion souffle sa première bougie, le commandant de la police de Lausanne se dit prêt pour les prochains face-à-face avec ces militants d’un nouveau genre. Plus...

Extinction Rebellion va durcir ses actions de blocage

Londres À Londres, 9500 activistes comptent bloquer une bande de 4 km de long en plein centre-ville. Ils veulent des avancées concrètes en matière de lutte contre le dérèglement climatique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Braquage: La Poste renonce aux transports de fonds
Plus...