Passer au contenu principal

Extension de la prison: Puplinge se mobilise

Nuisances, mobilité, parkings: les élus craignent l’impact des futurs établissements pénitentiaires sur leur village.

Isabelle Caudullo

A Puplinge, tout le monde s'inquiète. Elus et habitants redoutent les projets de prisons prévus sur leur territoire. Regrettant de ne pas avoir été consultée, la Commune se mobilise: deux résolutions ont été votées à l’unanimité jeudi lors d’un Conseil municipal extraordinaire réuni en urgence, fait rarissime dans cette localité d’Arve-et-Lac. L’objectif? D’une part, exiger des garanties quant aux nuisances, à l’intégration paysagère ou encore à la mobilité douce. D’autre part, demander à l’Etat de revoir sa copie en ce qui concerne la construction de la future prison de 450 places, trop proche du village. Et surtout, intégrer la Commune aux discussions à venir.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.