La Cour des comptes priée d’enquêter sur 10 ans

Ville de GenèveLe Bureau du Conseil municipal, réuni en assemblée extraordinaire ce samedi, fait part de sa consternation sur l'affaire des frais professionnels.

Le message, signé du président du Conseil municipal, Eric Bertinat (UDC), ajoute qu'il «appartient désormais à la Commission des finances et aux partis de prendre toutes les
mesures qu'ils estimeront nécessaires pour mettre fin à ces pratiques inadmissibles».

Le message, signé du président du Conseil municipal, Eric Bertinat (UDC), ajoute qu'il «appartient désormais à la Commission des finances et aux partis de prendre toutes les mesures qu'ils estimeront nécessaires pour mettre fin à ces pratiques inadmissibles». Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Cour des comptes révélait jeudi des dérives dans la prise en charge des frais professionnels du Conseil administratif. Réuni samedi en assemblée extraordinaire, le Bureau du Conseil municipal, qui compte des représentants de chaque parti, a tenu à éviter les amalgames. Le rapport de la Cour des comptes «met en lumière un comportement qui ne peut être associé à tous les élus de la Ville de Genève qui s’engagent avec intégrité jour après jour».

Le Bureau n’évoque pas de dénonciation pénale mais demande à la Cour des comptes d’étendre son audit sur dix ans, «afin que toute la lumière soit faite sur la nature des dépenses et le laxisme de l’Exécutif de la Ville de Genève.» Pour le président du Conseil municipal Eric Bertinat (UDC), il «appartient désormais à la Commission des finances et aux partis de prendre toutes les mesures qu’ils estimeront nécessaires pour mettre fin à ces pratiques inadmissibles». Dans l’émission Forum sur la RTS, Eric Bertinat a précisé que cette commission a posé des questions sur les frais des élus pendant des années, mais que les magistrats n’y ont pas répondu. «Avec un budget de 1,2 milliard, les comptes sont volumineux, les rubriques nombreuses et ces dépenses ne sont jamais apparues.»

Désormais, le Conseil municipal «va demander où figurent ces dépenses et à l’avenir, on va y jeter un œil plus que minutieux». La prochaine séance plénière du législatif, le 13 novembre, sera consacrée aux suites du rapport.

Créé: 03.11.2018, 14h07

Articles en relation

Les édiles de la Ville s’exposent à des poursuites pénales

Frais faramineux Le Parquet va étudier le rapport accablant dressé par la Cour des comptes, alors que le fisc entre en matière. Plus...

Alcool et taxis aux frais de la Ville: des élus épinglés

Rapport explosif La Cour des comptes publie un rapport sévère sur les débours des magistrats municipaux au terme d’un audit qui s’est déroulé dans un climat tendu. Un édile rend de l’argent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.