Passer au contenu principal

Les exportations et le fret affichent de fortes hausses

En deux ans, la vente de marchandises a progressé de 52%, pesant dans le trafic cargo de Cointrin.

L'aérogare du fret à Cointrin.
L'aérogare du fret à Cointrin.
Pierre Abensur

Entre juin 2016 et juin dernier, la valeur des exportations a bondi de 52%, passant de 1,4 à 2,2 milliards de francs, selon les données recueillies par l’Ocstat (Office cantonal de la statistique). Cette forte hausse se reflète notamment dans les chiffres mensuels de fret: les tonnes de marchandises ayant transité par l’aéroport durant ce mois ont également fortement augmenté, passant de 3776 à 5610, soit une hausse de 48%. Bien que plus faible, la tendance reste orientée à la hausse en une année avec, respectivement, une progression de 7% et 21%.

Les statistiques ne fournissent pas de détails sur les marchandises chargées et déchargées. Mais la forte hausse des exportations fournit une partie de la réponse. Les bonnes performances de l’industrie horlogère et joaillière expliquent ces évolutions. À Genève, la valeur des montres exportées représente à elle seule plus du tiers de la valeur des marchandises écoulées en dehors des frontières cantonales. La bijouterie n’est pas en reste: toujours en termes de valeur, la joaillerie est le second plus important secteur industriel de Genève. Ensemble, ces deux branches pèsent les deux tiers de la valeur des exportations du canton.

Selon les statistiques publiées par la Fédération horlogère, les montres suisses s’écoulent comme des petits pains. Entre janvier et juillet de cette année, les exportations de garde-temps ont progressé de 10,5%. Cette hausse provient surtout d’Asie. Premier marché de l’horlogerie suisse et genevoise, Hongkong affiche un bond de 29%. La Corée du Sud, dixième marché, exhibe une augmentation de 35%, et le Qatar, un marché aussi très important pour cette branche, de 70%. Parmi les cinq grands pays gourmands en montres suisses, seule la Grande-Bretagne fléchit de 8% pour les sept premiers mois de l’année. Les produits chimiques, pour l’essentiel exportés par les deux géants de la parfumerie Firmenich et Givaudan, représentent bon an mal an 10% des exportations genevoises.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.