Passer au contenu principal

Explosion des incivilités à la campagne

L’afflux massif de promeneurs nuit à l’agriculture et à la nature. Inquiétudes à la veille du week-end de Pâques.

Dans la nature, les chiens non tenus en laisse peuvent déranger ou blesser les animaux sauvages.
Dans la nature, les chiens non tenus en laisse peuvent déranger ou blesser les animaux sauvages.
Jean-Luc Barmaverain

Si, en ville, le confinement des humains profite à la faune, qui s’épanouit dans les lieux délaissés par les bipèdes, à la campagne c’est tout le contraire. L’afflux massif de promeneurs en quête d’air libre met la nature sous pression. Et l’agriculture aussi. Les cas d’incivilités ont littéralement explosé dans l’espace rural ces dernières semaines. Tant les gardes de l’environnement que les paysans redoutent le week-end pascal, qui s’annonce chaud et ensoleillé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.